Nous suivre Info chimie

Solvay investit à Singapour, motivé par Shell

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les projets de Shell Chemicals nourrissent les ambitions du chimiste belge. Dans la foulée de l'annonce du géant pétrochimique, Solvay a dévoilé son projet de construction d'une grande usine d'alcoxylation à Singapour. Ni les capacités, ni le montant des investissements prévus n'ont été divulgués. Solvay s'est limité à dire que la future usine pourrait être opérationnelle en 2015. Elle produira des « tensioactifs alcoxylates de spécialités aux propriétés nettoyantes, dispersantes, démoussantes et émulsifiantes. Ces formulations seront spécifiquement développées pour répondre aux besoins du marché asiatique en pleine expansion, que ce soit dans le domaine des cosmétiques, des détergents, des revêtements, des applications industrielles, des produits agrochimiques ou dans l'extraction du pétrole et du gaz », explique le groupe. Solvay sera alimenté en oxyde d'éthylène de haute pureté (HPEO) via la future unité de Shell sur l'île de Jurong. La future usine sera opérée par la filiale Solvay Novecare du groupe belge, laquelle se revendique leader mondial des tensioactifs de spécialités. Elle serait déjà n°1 en Asie avec 11 sites de production et deux centres de R&D, à Singapour et à Shanghai, en Chine. « Singapour est un véritable carrefour qui nous permettra d'offrir des produits intermédiaires compétitifs et innovants aux autres sites de Solvay Novecare en Asie et de pénétrer davantage les marchés du Sud-Est asiatique comme l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande », ajoute Pierre-Franck Valentin, vice-président et directeur général de Solvay Novecare pour la région Asie-Pacifique. Ce projet à Singapour intervient aussi dans la foulée de l'annonce d'un projet de construction d'une usine de tensioactifs en Allemagne.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles