Nous suivre Info chimie

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

L'objectif est d'atteindre 3 milliards d'euros d'excédent brut d'exploitation récurrent (Rebitda) à l'horizon 2016. Contre 2,07 Mrds € l'an dernier. « C'est un vrai challenge, mais réalisable », s'est enthousiasmé Jean-Pierre Clamadieu lors de la présentation du nouveau plan stratégique de Solvay. L'ancien dirigeant de Rhodia, appelé à devenir président du Comité exécutif du groupe belge le 11 mai, a su convaincre les marchés, le titre s'appréciant de près de 6 % en Bourse à la suite de cette annonce. Solvay a procédé à une revue complète de son portefeuille depuis le démarrage de l'intégration de Rhodia en septembre afin de mettre au point la stratégie adéquate. Une stratégie qui devra s'appuyer sur « l'excellence opérationnelle et la croissance basée sur l'innovation, l'augmentation de capacités dans les régions en forte croissance et des acquisitions ciblées », indique Jean-Pierre Clamadieu. Le seul chiffrage précis avancé pour le moment concerne l'excellence opérationnelle, qui devrait, en touchant toutes les composantes opérationnelles du groupe, de la production aux achats, de l'administratif au marketing, permettre de dégager des économies de l'ordre de 400 M€ dès 2014 par rapport aux coûts de 2010. Ces économies se décomposeront en 250 M€ via « l'optimisation des achats et de la logistique », et en 150 M€ via des « processus internes plus efficaces ».

« Solvay ira plutôt chercher la croissance hors Europe » 

Solvay mise aussi et surtout sur la croissance. Du côté de ses activités, il compte s'appuyer sur ses divisions Polymères de spécialité (polymères fluorés et de haute performance... ), Matériaux avancés (silices à haute performance... ) et Consumer Chemicals (tensioactifs, chimie du phosphore... ). Trois divisions qui représentent près de 50 % du Rebitda actuel, et pour lesquelles Solvay vise une croissance à deux chiffres en raison des marchés porteurs et friands d'innovations en aval, comme les nouvelles technologies ou la chimie durable. Ses autres grandes activités se concentreront sur une « génération pérenne de cash et l'amélioration de leur positionnement ». Solvay distingue deux catégories : les activités résilientes comme Essential Chemicals (peroxyde d'hydrogène, carbonate de soude... ) et Acetow et Eco Services (câbles d'acétate de cellulose, régénération de l'acide sulfurique) ; et celles plus cycliques comme les pôles Vinyliques, Polyamide et Special Chemicals (gaz fluorés... ). Mais pour l'heure il n'est pas question de réduire le périmètre d'un groupe qui se classe désormais, hors pétrochimistes, parmi les 10 premiers mondiaux.

D'un point de vue régional, Solvay ira plutôt chercher la croissance hors de ses fortes bases européennes. L'Amérique latine, avec l'héritage de Rhodia au Brésil, est une priorité. En Asie, en dehors de l'incontournable Chine, la Russie, la Thaïlande, ou la Corée du Sud sont perçus comme primordiaux, d'autant que le groupe continue d'y développer des projets de grande envergure. L'Inde, où il est encore faiblement implanté se dresse aussi comme une priorité. Au-delà de l'ouverture fin mai d'un centre de R&D, Solvay souhaite clairement se développer dans le pays, ce qui devrait passer aussi bien par croissance organique qu'externe. Les acquisitions sont enfin une option inévitable de croissance. Mais elles seront ciblées, sur les pays et les activités du groupe en forte croissance, et ne devraient pas être démesurées. Car le groupe est encore occupé à l'intégration complète de Rhodia, entrevue avant la fin de l'année. Sur ce point, Jean-Pierre Clamadieu précise qu'il n'a jamais dit qu'il n'y aurait pas de coupes dans les effectifs. Cependant, les réductions devraient être restreintes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Bayer sabre dans les grandes largeurs

Bayer sabre dans les grandes largeurs

Werner Baumann le jure : rien à voir avec Monsanto ! Ces « décisions ne sont pas rendues nécessaires par la récente acquisition. Et certainement pas par les contentieux liés au glyphosate aux[…]

03/12/2018 | SpécialitésRestructuration
L'Alberta fait de l'oeil aux pétrochimistes

L'Alberta fait de l'oeil aux pétrochimistes

Linde va redevenir n°1 mondial

Linde va redevenir n°1 mondial

Reach sous le feu des critiques

Reach sous le feu des critiques

Plus d'articles