Nous suivre Info chimie

SPCH se transforme

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
L'heure des changements a sonné pour la Société des Produits Chimiques d'Harmonières (SPCH).

L'entreprise familiale française prévoit de remodeler sa business unit dédiée à la chimie de base, qui représente environ 90 % de son activité. Celle-ci se concentre principalement sur l'électrolyse du chlorure de sodium et du potassium, ce qui permet de produire de la soude, de la potasse et du chlore. SPCH envisage de changer sa technologie d'électrolyse à cathodes mercure au profit de la technologie membranes. Dans ce cadre, une nouvelle unité d'électrolyse sera installée sur le site d'Harbonnières (Somme). Son démarrage est prévu courant 2016. Les études d'ingénierie relatives à ce projet ont été confiées à Technip.

En outre, SPCH a l'intention de filialiser ses activités de chimie de base centrées sur l'électrolyse chlore-potasse. Nommée SPCH Industries, la filiale sera détenue à 100 % par SPCH et sera prochainement opérationnelle. La gouvernance d'entreprise sera alors assurée par une holding gérant les participations du groupe dans SPCH Industries mais aussi Isaltis et Orrion Chemicals. Créée fin 2011, Isaltis est la filiale de SPCH dédiée à la chimie fine. Elle est détenue à 49 % par le groupe picard, le capital-risqueur français Orium possédant les 51 % restants du capital. SPCH possède également des parts dans la société française Orrion Chemicals depuis 2010.

« La séparation chimie de base-chimie fine a donné incontestablement une plus grande lisibilité des activités et, comme ce fut le cas pour créer Isaltis, la filialisation de la chimie de base pourra faciliter l'arrivée de partenaires éventuels directement au niveau de SPCH Industries », a expliqué Jean-Michel Alarcon, p-dg de SPCH. D'un effectif de 65 personnes, le groupe a généré des ventes de 24 millions d'euros en 2012.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles