Nous suivre Info chimie

Stratégie/BASF veut renforcer sa présence outre-Atlantique

Sujets relatifs :


BASF a l'intention d'investir 4milliards de dollars sur ses sites installés dans la région Alena (Amérique du nord et centrale) dont 2milliards dans de nouvelles unités chimiques. BASF Corp, sa filiale aux états-Unis, espère ainsi enregistrer une croissance de 10% de ses ventes en 1999, après une faible hausse de 1 à 2% cette année. D'environ 6,9Mrds $ en 1997, les ventes de BASF Corp pourraient atteindre 10 Mrds $ en 2002 ou 2003, au fur et à mesure de l'entrée en service de nouvelles unités. La filiale américaine du groupe espère même enregistrer une croissance de 60% de ses ventes de produits chimiques de base - de 1,75 à 2,7Mrds $ - d'ici 2001. BASF réalise actuellement 21% de son chiffre d'affaires dans la zone Alena alors que celle-ci représente 27% du marché mondial. BASF compte notamment dépenser 600M$ dans un nouveau vapocraqueur en joint-venture avec Fina qui devrait de son côté débourser 400M$. L'unité, d'une capacité de 860000t/an d'éthylène et de propylène, sera située à Port Arthur (Texas). Parallèllement le groupe multiplie les investissements sur ses sites de Freeport (Texas) et Geismar (Louisiane). Sur ce dernier site, BASF, va doubler sa capacité de production d'aniline (de 120000 à 240000t/an) et de nitrobenzène (de 160000 à 320000t/an) d'ici 2001. Une unité de MDI de 140000t/an entrera en service la même année et une unité d'acétylène (50000t/an) dès 1998. A Freeport, BASF construit une unité d'acide acrylique glacial de 70000t/an qui portera à 235000t/an la capacité du site. La nouvelle unité viendra approvisionner la production de superabsorbants à Portsmouth, un site acquis auprès de Clariant. BASF investit également dans des unités d'hexanediol et de néopentylglycol à Freeport. D'autres projets sont à l'étude en Amérique du Nord, dans le domaine des plastifiants, des amines (pour renforcer encore le site de Geismar ou une unité de 25 000 t/an est déjà en service) et des additifs pour lubrifiants. BASF mise également sur le lancement de nouveaux produits pharmaceutiques et agrochimiques dans cette région. Ainsi le groupe a mis en février dernier sur le marché aux états-Unis un nouveau médicament contre l'obésité, Meridia, déjà precrit à 500000 patients. Le Viprinex pour le traitement de l'infractus du myocarde, devrait être le prochain. Des ventes pouvant aller jusqu'à 300 à 400M$ par an sont attendues.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles