Nous suivre Info chimie

Stratégie : Dow et Rohm and Haas, affaire réglée

Sujets relatifs :

,
Après des mois de tractations et de rebondissements, les deux groupes ont trouvé un accord pour une fusion effective au 1er avril prochain. Au passage, Dow accroît les cessions d'actifs et les réductions d'effectifs.
Après des mois de tractations et de rebondissements, les deux groupes ont trouvé un accord pour une fusion effective au 1er avril prochain. Au passage, Dow accroît les cessions d'actifs et les réductions d'effectifs. « Nous avons repris le contrôle de notre destinée et avons clarifié les incertitudes », s'est enthousiasmé Andrew Liveris. Le p-dg de Dow célèbre la fin, logiquement, du feuilleton concernant l'acquisition de Rohm and Haas. Après presque neuf mois de retournements de situation, la nouvelle entité devrait voir le jour le 1er avril prochain. Les deux parties sont parvenues à trouver un accord juste avant le démarrage du procès devant une cour du Delaware (États-Unis, CPH n°453). Comme prévu, le rachat est maintenu à 78 $ par titre Rohm & Haas, ce qui porte la transaction, en incorporant les indemnités de retard, à un total de 16,5 milliards de dollars environ (12,9 Mrds €). Cette finalisation est due à un ensemble de manœuvres techniques pour faire baisser la facture réelle. Des cessions d'actifs pour 4‚ÄàMrds $ La principale concerne les deux principaux actionnaires de Rohm & Haas, dont le Haas Family Trusts, qui vont investir 3 Mrds $ dans le capital de Dow par le biais d'actions préférentielles. Ce qui devrait réduire la dette engendrée par le financement de l'opération de 13 Mrds $, prévus initialement, à moins de 10 Mrds $. Devraient également alléger la facture 4 Mrds $ supplémentaires, via la cession de plusieurs actifs : les 45 % des parts de Dow dans la coentreprise avec Total pour la raffinerie TRN aux Pays-Bas, plusieurs parts de Dow dans des activités d'oléfines et dérivés en Asie du Sud-Est, ainsi que la cession de Morton Salt, un producteur de sel actuellement intégré au périmètre de Rohm & Haas. Selon Dow, six offres ont déjà été déposées pour Morton Salt, dont le prix de vente est estimé à 1,5 Mrd $. D'autres cessions d'actifs moindres n'ont pas été détaillées. Les synergies potentielles que la fusion devrait engendrer ont été par ailleurs revues à la hausse. Selon Dow, elles devraient dépasser les 910 M$ prévues originellement pour atteindre les 1,3 Mrd $. Des synergies qui vont d'abord passer par des coupes dans les effectifs. Dow envisage 3 500 suppressions d'emplois supplémentaires dans le monde, ce qui portera à 10 000 les coupes prévues depuis les restructurations engagées ces derniers mois par les deux groupes. Entre 10 et 15 unités de production au final devraient aussi être fermées, tandis que six centres de R&D seraient « consolidés ». Les synergies seront enfin à chercher du côté des achats et notamment d'une meilleure mutualisation des achats de matières premières pour des productions communes à Dow et Rohm & Haas comme celles de propylène, d'acétone ou d'additifs. Comme prévu, cette acquisition va faire de Dow un champion des spécialités. Et comme prévu, la stratégie consistant à ne plus porter seul les activités pétrochimiques est maintenue. Si le projet K-Dow a été un échec avec le Koweït en première intention, Dow n'a pas renoncé à une telle coentreprise. Selon Andrew Liveris, au-delà d'un « intérêt significatif de la part plusieurs groupes » pour ce projet, Dow aurait démarré « des négociations en face-à-face avec des acheteurs potentiels ». J.C.
Démarrage d'une nouvelle unité de SSBR Une nouvelle unité de 60 000 t/an de caoutchouc styrène butadiène préparé en solution (SSBR), et destiné à l'industrie du pneu, voit le jour à Schkopau en Allemagne. Dow Europe détient et opère cette unité. Cependant, il a conclu un accord de production avec la société japonaise JSR Corporation selon lequel ce dernier détiendrait 50 % des droits de production de la nouvelle ligne. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles