Nous suivre Info chimie

Styréniques/BP Amoco restructure ses activités en France et au Pays de Galles

Sujets relatifs :


BP Amoco a annoncé début août une restructuration de ses activités styréniques en Europe. Cette opération implique la fermeture d'unités de production en France et au Pays de Galles et la suppression d'un tiers des 900 emplois de cette branche avant fin 2000. BP Amoco fermera avant fin 2000 trois unités de fabrication de polystyrène expansé à Wingles (Pas-de-Calais), où il a ouvert une nouvelle unité au début de l'année. Une ligne de polystyrène jugée obsolète sera stoppée sur le même site dès la mise en place ce mois-ci d'une nouvelle ligne de production d'une capacité de 85000 tonnes/an. Le nombre de pertes d'emplois à Wingles n'est " pas encore déterminé et ne sera pas immédiat ", selon une porte-parole du groupe. L'unité de production de styrène de Baglan Bay (Pays de Galles) d'une capacité de 140000 t/an, fermera pour sa part ses portes en septembre lorsque débuteront des fournitures en provenance de l'unité de styrène de Shell à Moerdijk aux Pays-Bas, aux termes d'un accord pour 250000 t/an conclu en 1997. Soixante emplois seront supprimés sur le site gallois. Destinée à augmenter la productivité et réduire les coûts unitaires de 30 % dans la branche styrène d'ici la fin 2000, cette restructuration " impliquera au total une perte de 300 emplois sur les 900 que compte la branche ", a précisé BPAmoco. Elle est due en partie à la situation particulière que traverse le secteur. " Les marges dans les polymères sont très basses, alors même que les prix du styrène sont faibles ", explique Mike Buzzacott, responsable de la division polymères du groupe. En outre les surcapacités dans le domaine atteignent 20 %. BP Amoco cherche par ailleurs à améliorer la productivité sur les sites de production de Marl en Allemagne, dont la capacité de polystyrène a été récemment portée de 50 000 à 300 000 t/an, et de Trelleborg en Suède (capacité de 100000 t/an). Des pertes d'emplois sont également envisagées sur ces deux sites. BP Amoco est devenu le second producteur européen de polystyrène (capacité d'environ 600000 t/an dont 150000 de PS expansé) après le rachat en 1998 de Styrenix Kunstoffe à l'allemand Hüls. Le chiffre d'affaires de l'ensemble de ses activités styréniques s'est élevé à 400 millions de dollars en 1998.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles