Nous suivre Info chimie

Styrolution et Braskem pourraient investir ensemble au Brésil

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les sites de production de Styrolution

Amérique du Nord :

Canada (Sarnia)

États-Unis (Bayport, Texas City, Channahon, Decatur, Indian Orchard)

Mexique (Altamira

Europe :

Allemagne (Cologne, Schwarzheide, Francfort, Ludwigshafen)

France (Wingles)

Suède (Trelleborg)

Belgique (Anvers)

Asie :

Corée du Sud (Ulsan)

Thaïlande (Map Ta Phut)

Inde (Dahej, Vadodara)

La coentreprise 50/50 entre Ineos et BASF a des vues sur le Brésil.

Styrolution a signé un protocole d'accord avec le géant sud-américain des résines, Braskem, pour une première implantation industrielle dans le pays. Le projet vise la construction d'une usine brésilienne d'acrylonitrile-butadiène-styrène (ABS) et copolymères styrène-acrylonitrile (SAN) disposant de capacités d'un total de 100 000 tonnes par an. Idéalement, les deux partenaires envisagent un démarrage de la construction en 2015 et une mise en service à l'horizon 2017. Pour mener à bien ce projet, Styrolution et Braskem réfléchissent à la constitution d'une coentreprise qui serait détenue à 70 % par le leader mondial des styréniques et à 30 % par le géant brésilien.

Le projet est motivé d'abord par le potentiel du marché local pour ce type de productions. La croissance des marchés des équipements ménagers et de l'automobile au Brésil, deux segments fortement consommateurs de styréniques, notamment d'ABS et de SAN, est perçue comme une prometteuse opportunité. Actuellement ce type de produits est importé au Brésil, d'où l'intérêt de produire localement. Styrolution apporterait à la coentreprise son expertise dans le développement et la production de styréniques, ses procédés de production et ses activités commerciales déjà implantées au Brésil. Braskem contribuerait via sa grande connaissance du marché locale, son infrastructure logistique et commerciale et fournirait aussi le site destiné à cette potentielle usine commune. Avec une vingtaine de sites de production dans le monde, Styrolution est présent industriellement en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, dont Altamira au Mexique (voir encadré), mais pas en Amérique du Sud. Le projet avec Braskem se pose donc une opportunité séduisante. D'autant que Styrolution s'est fixé trois objectifs prioritaires pour son développement : muscler son activité de styréniques de spécialité, se focaliser sur des débouchés à forte croissance et « renforcer sa présence dans les marchés émergents », affirme, Roberto Gualdoni, le p-dg. Sur ce dernier sujet, le groupe a d'ailleurs musclé ses capacités de copolymères acrylonitrile-styrène-acrylate (ASA) à Ulsan, en Corée du Sud, et a entrepris des dégoulottages en Inde.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles