Nous suivre Info chimie

Tamis moléculaires : Ceca augmente sa production de zéolithes en Pologne

Ceca, filiale du groupe Arkema, va augmenter de 30 % ses capacités de production de tamis moléculaires à l'échelle mondiale via l'extension de son unité polonaise d'Inowroclaw (au nord de Poznan). Le montant de l'investissement consenti n'a pas été révélé. Lors de l'acquisition de l'usine en 1998, Ceca avait déjà déboursé près de 7,6 M€ pour sa réhabilitation et son extension. L'unité, qui appartenait auparavant à Soda-Matwy, produisait à l'époque des bicarbonates. Après son dégoulottage et sa réouverture au début de 2007, le site d'Inowroclaw emploiera 35 personnes. La demande pour les zéolithes synthétiques de type A (maille carrée ayant des pores de 3 à 8 angströms de diamètre) qui y sont produits est en forte croissance, notamment en raison du dynamisme du secteur de la construction en Europe de l'Est. Les tamis moléculaires sont notamment utilisés pour assurer la déshydratation de l'air ou des gaz contenus entre les feuilles de verre des fenêtres à double vitrage. Ces adsorbants constitués de billes d'aluminosilicates et distribués sous la marque Siliporite, sont également produits sur le site français d'Honfleur (Calvados). Ceca qui représente 4 % du chiffre d'affaires total d'Arkema, soit environ 228 M€ , occupe actuellement le deuxième rang mondial du secteur des tamis moléculaires, derrière l'Américain UOP (filiale de Honeywell), et devant le Suisse Zeochem et l'Américain Grace. Selon une étude publiée par Hewin International Prospects, les zéolithes de synthèse, utilisés dans le bâtiment mais également dans le séchage du gaz naturel ou la séparation de l'air pour la production d'oxygène médical, représentaient un marché total d'environ 1,36 Mt/an en 2001, chiffre qui devrait atteindre 1,86 Mt/an en 2010.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles