Nous suivre Info chimie

Tessenderlo réaménage son site de Loos

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

OpenGate rachète une activité de Tessenderlo

Tessenderlo va aussi céder sa filiale Profialis à la firme privée d'acquisition et d'investissement OpenGate. Profialis fournit des profilés de portes et de fenêtres en PVC extrudé destinés à l'industrie européenne de la construction. L'opération, dont les détails financiers n'ont pas été divulgués, devrait être bouclée au cours des 60 prochains jours. Profialis emploie plus de 300 personnes au sein de ses usines de production de Clerval (Doubs) et d'Oeselgem (Belgique) ainsi que dans ses bureaux de vente en Pologne et Hongrie.

Mise en place de nouvelles installations, fermeture d'unités, réduction d'effectifs... Le chimiste belge effectue un changement profond à Loos (Nord), où il détient un site spécialisé dans les produits de traitement de l'eau, les engrais, les intermédiaires pharmaceutiques et la fabrication à façon de certains produits. D'un montant de 75 millions d'euros sur dix ans, le projet comporte trois volets. Tessenderlo va d'abord installer une nouvelle unité d'électrolyse dédiée à la production de produits chimiques pour le traitement de l'eau. Celle-ci devrait être opérationnelle à l'horizon 2016 et permettra de « plus que doubler » la capacité du site. La gamme de produits que Tessenderlo fabrique dans ce domaine à Loos comporte des coagulants à base de fer et d'aluminium, de l'eau de javel et de la soude caustique. Environ deux tiers de l'enveloppe seront dédiés à cette construction. Le reste de l'investissement sera alloué « à un plan d'amélioration environnemental sur plusieurs années visant à gérer la pollution historique des sols sur le site de Loos ». Mais le projet de redressement comporte aussi des points négatifs. Il entraînera l'arrêt de deux unités à Loos : une dédiée à la production d'intermédiaires pharmaceutiques et l'autre à la fabrication d'engrais (sulfate de potasse). Cela mènera à la suppression de 39 postes, sur les 158 personnes qu'emploie actuellement l'usine. Selon le groupe, les deux activités qu'il va abandonner « n'offrent malheureusement aucune perspective d'amélioration de leurs situations respectives. En effet, un environnement concurrentiel de plus en plus difficile et une baisse continue de la demande ont mené à cette conclusion ». En 2010, Tessenderlo avait déjà évoqué son intention de se séparer de ses sulfates de potasse. Au même moment, le groupe s'est aussi détourné de son activité pharmaceutique via la vente de deux filiales de production et l'arrêt de cette unité à Loos.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles