Nous suivre Info chimie

ThyssenKrupp forme une coentreprise avec De Nora

D.O.

Étendre son activité dans les unités d'électrolyse. Voici l'objectif que l'ingénieriste allemand ThyssenKrupp s'est fixé en formant une coentreprise avec l'Italien De Nora, fournisseur de technologies électrochimiques. L'entité créée, dénommée ThyssenKrupp Uhde Chlorine Engineers, entend combiner les savoir-faire des deux sociétés pour développer des procédés de stockage électrochimique haute performance d'énergie. Elle va permettre aux deux partenaires « d'étendre leur plateforme technologique et de se rapprocher des clients à l'aide d'une présence mondiale accrue ». « Par cette étape, nous élargissons nos capacités de développement technologique et renforçons nos activités de services dans le secteur de l'électrolyse. Les technologies et la couverture géographique des deux sociétés sont très complémentaires », déclare Hans Christoph Atzpodien, p-dg de la division Solutions industrielles de ThyssenKrupp. Selon les deux partenaires, la coentreprise, dont le capital est détenu majoritairement par ThyssenKrupp, devrait générer un chiffre d'affaires annuel de plusieurs centaines de millions d'euros. Elle sera basée à Dortmund (Allemagne) et possédera des bureaux de représentation au Japon (Okayama, Tokyo), en Chine (Shanghai), en Italie (Milan) et aux États-Unis (Houston). Ce n'est pas la première fois que les deux partenaires forment une coentreprise ensemble, puisqu'ils avaient auparavant constitué Uhdenora, joint venture 50/50 spécialisé dans divers procédés d'électrolyses, notamment pour la production de chlore. Créée en 1923, la société De Nora emploie 1 400 salariés et possède des opérations dans 60 pays. ThyssenKrupp (150 000 collaborateurs) est présent dans plus de 80 pays et affiche un chiffre d'affaires de 40 milliards d'euros en 2012.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Essais toxicologiques : Evonik entre au capital de Revivo BioSystems

Essais toxicologiques : Evonik entre au capital de Revivo BioSystems

Le chimiste allemand Evonik, au travers de son fonds Evonik Venture Capital, a annoncé une prise de participation au sein de la start-up basée à Singapour, Revivo BioSystems, spécialisée dans le[…]

Automatisme : Honeywell se dote d’un centre en République tchèque

Automatisme : Honeywell se dote d’un centre en République tchèque

Logiciels : Rockwell Automation met la main sur Avata

Logiciels : Rockwell Automation met la main sur Avata

Commerce chimique : Caldic dans le giron d’Advent International

Commerce chimique : Caldic dans le giron d’Advent International

Plus d'articles