Nous suivre Info chimie

Total convertit son vapocraqueur américain

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le vapocraqueur de la coentreprise BASF Total Petrochemicals à Port Arthur, au Texas (États-Unis), détenue à 40 % par le groupe français, est en phase de conversion. Sous l'impulsion de la révolution des gaz de schiste aux Etats-Unis, Total souhaite mieux profiter de l'éthane bon marché et en profiter pour étendre ses capacités de production d'éthylène. Actuellement, le site dispose de capacités de production de 950 000 tonnes par an d'éthylène. En premier lieu, la conversion permettrait de diversifier les matières premières et d'atteindre un ratio d'environ un tiers chacun entre le naphta, l'éthane et le butane. Les deux partenaires réfléchissent aussi à « construire un éventuel side-cracker sur base éthane sur le site », ajoute Patrick Pouyanné. En revanche, le directeur général Raffinage-Chimie exclut la possibilité pour Total « de construire un vapocraqueur ex-nihilo » ailleurs aux États-Unis en surfant sur la vague de la révolution des gaz de schiste. Cela ne correspond d'ailleurs pas à sa stratégie de centrage sur des plateformes intégrées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles