Nous suivre Info chimie

Total engage 45 M€ pour moderniser Feluy

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Total engage 45 M€ pour moderniser Feluy

© UHART BEA - CAPA PICTURES - TOTAL

Le groupe français va engager un investissement de 45 millions d'euros sur son site de Feluy, en Belgique, afin de le moderniser et le spécialiser.

Le projet s'articule en quatre volets distincts, orientés vers les produits à plus forte valeur ajoutée et les applications bas carbone. Ce qui permettra de renforcer le site et de le pérenniser, précise Total. Le projet principal nécessitera 19 M€ et concerne la construction d'une unité de catalyseurs métallocènes pour polypropylène et polyéthylène, ce qui sera une première pour Total. Le groupe a décidé de ne plus sous-traiter cette activité et de s'appuyer sur ses propres brevets et technologies, issues de son centre de R&D de Feluy, pour produire lui-même. Ces catalyseurs serviront aux productions du complexe belge et alimenteront aussi d'autres sites de Total. Le deuxième projet, de 17 M€, visera la modernisation d'une des trois unités de polypropylène du site, pour fabriquer des produits à haute valeur ajoutée. Les applications viseront essentiellement l'allègement dans l'automobile, notamment pour des pare-chocs plus résistants et des habillages intérieurs.

Le troisième porte sur la modernisation d'une unité de polystyrène expansé (EPS). Cet investissement de 7 M€ permettra à l'unité de produire de l'EPS produit à partir d'au moins 20% de plastiques recyclés. Enfin, le dernier investissement, de 2 M€, sera injecté dans une ligne de polyéthylène pour utiliser les catalyseurs métallocènes. Ces quatre investissements devraient être finalisés en 2020, en marge d'un grand arrêt prévu sur le complexe.

En parallèle, Total procédera à quelques ajustements sur le site. Le groupe fermera l'une des trois unités existantes de polypropylène à l'horizon 2021. Cette ligne, nommé PP1, est centrée sur le polypropylène de commodités et fonctionne depuis 40 ans. Le groupe fermera aussi définitivement une unité de polystyrène cristal de 80 000 tonnes par an, qui est d'ailleurs à l'arrêt depuis trois ans. Globalement, et malgré la création de quelques postes avec les nouveaux projets qui seront déployés, Total table sur la suppression nette de 70 postes. Le groupe assure qu'il évitera les licenciements secs en échelonnant les suppressions jusqu'en 2025.

Feluy est un site d'envergure pour le pétrochimiste français car il s'agit de son plus important complexe de polymères en Europe, avec des capacités totales de 1,2 million de tonnes par an. En plus des unités de production, ce site de 850 salariés abrite l'un des plus grands centres de recherche de Total pour les polymères.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Ineos choisit la France pour sa première unité de recyclage de polystyrène

[Édito] : Ineos choisit la France pour sa première unité de recyclage de polystyrène

Le recyclage chimique du polystyrène (PS) sera sans doute une réalité industrielle à l’horizon mi-2023. En France de surcroît ! Ineos Styrolution – filiale du pétrochimiste britannique[…]

17/09/2020 | PolystyrènePétrochimie
Pétrochimie : Hengyi investit 13,65 Mrds $ dans son complexe au Brunei

Pétrochimie : Hengyi investit 13,65 Mrds $ dans son complexe au Brunei

Polypropylène : Braskem lance sa production commerciale au Texas

Polypropylène : Braskem lance sa production commerciale au Texas

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Plus d'articles