Nous suivre Info chimie

Total fusionne ses activités raffinage et chimie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Comme prévu (CPH n°565), Total a décidé de réorganiser ses activités en aval. Le groupe projette de dissocier sa division Aval en séparant les activités d'approvisionnement et de commercialisation de ses produits pétroliers, regroupés dans la nouvelle division Supply Marketing, et celle de sa branche Raffinage. Laquelle est désormais associée aux activités chimiques et pétrochimiques. Cette nouvelle division Raffinage Chimie disposera d'un double siège à Bruxelles et Paris et d'une direction générale dans la capitale belge. Elle englobera les activités de chimie de base, comme la pétrochimie et les fertilisants (GPN, Rosier), et les spécialités chimiques, comme les filiales Atotech, Bostik et Hutchinson. Cette refonte via un modèle qualifié d'intégré doit permettre une « meilleure visibilité aux activités industrielles et commerciales concernées afin qu'elles puissent améliorer leurs performances sur les marchés traditionnels et se développer en fonction de leurs défis propres, notamment sur les marchés en croissance », selon Christophe de Margerie, p-dg du groupe. Lequel a juré qu'aucun plan social ni licenciement n'accompagnerait ce changement stratégique. D'ailleurs, que les sites du groupe soient intégrés entre le raffinage et la chimie ou non ne devrait pas avoir d'impact. L'objectif est notamment de consolider la compétitivité des sites européens via une « meilleure valorisation des produits », une « amélioration de la performance énergétique des unités industrielles et de leur disponibilité (gestion commune des grands arrêts) et une vision unifiée des plans de développement », indique le groupe. 74 000 salariés, sur un total de 93 000 dans le monde, sont concernés par ce remodelage, dont 41 000 pour la future branche Raffinage Chimie. Total escompte une finalisation de cette réorganisation pour début 2013.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles