Nous suivre Info chimie

Total Gonfreville-l'Orcher mise sur la synergie chimie raffinage

Akela Sofia

Sujets relatifs :

, ,
Total Gonfreville-l'Orcher mise sur la synergie chimie raffinage

Raffinerie Normandie de Total à Gonfreville

© BOULEN PATRICK / TOTAL

L'usine Total Petrochemicals France à Gonfreville-l'Orcher en Seine-Maritime a remis en production son vapocraqueur le 22 février. Signant ainsi la fin d'un grand arrêt technique de plusieurs mois représentant un investissement de 300 millions d'euros. Outre les interventions de maintenance traditionnelles liées à ce type d'arrêt, l'entreprise spécialisée dans la fabrication de polyoléfines, de produits de base et de styréniques (2,5 millions de tonnes de produits finis par an, 901 salariés), en a profité pour intégrer à l'inves- tissement de nouveaux équipements. « Notre objectif est de générer un maximum de synergies entre notre plate-forme chimique et la raffinerie Total de Normandie toute proche », explique Bruno Ruffin, directeur du pôle Base Chemicals. « Nous visons en priorité l'efficacité énergétique, la flexibilité de l'outil industriel et des flux de charge afin d'être le plus compétitif possible. En Europe et particulièrement en France, nous sommes sur des marchés matures appelant une forte compétitivité, et instables quant à la demande de produits des clients. Il faut donc être réactif pour s'adapter en permanence à ses variables. Par exemple actuellement, le butadiène, utilisé pour les élastomères et les caoutchoucs tire le marché, mais demain et rapidement, la demande peut être plus forte en éthylène ou en propylène, même si ces deux derniers marchés s'annoncent moroses pour 2012 », poursuit-il.

Techniquement, les investissements se sont traduits, à titre d'exemple, par le remplacement de quatre petits fours anciens par deux grands fours moins énergivores, par l'optimisation de l'alimentation en naphta de la plate-forme chimique depuis la raffinerie qui en assure 50 %, ou encore l'amélioration de la récupération d'hydrogène de l'activité chimie utilisée par la raffinerie pour désulfuriser les gazoles. Cette récupération va d'ailleurs être renforcée avec un nouvel investissement de 50 millions d'euros d'ici la fin de l'année pour l'installation, côté chimie, d'une station de purification et de compression d'hydrogène qui alimentera la raffinerie. Symbole de cette volonté de synergie, les activités Chimie et Raffinage du site seront réunies dans le cadre de la création en cours par Total de sa branche Total Raffinage Chimie sous l'appellation, « Total Raffinage Chimie plate-forme de Normandie ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

L'année 2018 a été marquée par de lourds investissements dans le cadre de la troisième échéance de Reach et de nombreuses démarches administratives en prévision d'un[…]

01/06/2019 | ChimieENTRETIEN
Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

La chimie allemande au ralenti

La chimie allemande au ralenti

Plus d'articles