Nous suivre Info chimie

Total investit en Corée et songe à l'Algérie

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Les projets pétrochimiques s'intensifient pour le géant français. Deux semaines après l'annonce d'un second vapocraqueur sur son complexe américain de Port Arthur, Total vient de dévoiler un investissement d'envergure sur sa plateforme sud-coréenne de Daesan ainsi que des ambitions en Algérie.
 

« 450 millions de dollars à Daesan »


Le volet le plus avancé concerne la Corée du Sud. Hanwha Total Petrochemical, la coentreprise à parts égales avec Hanwha (ex-Samsung Total Petrochemical, investira 450 millions de dollars à Daesan. L'objectif est d'augmenter de 30 % la capacité du vapocraqueur d'éthylène, pour atteindre 1,4 million de tonnes par an. Le démarrage est programmé pour mi-2019, sachant qu'un grand arrêt de maintenance est prévu à cette date. Ce n'est pas la première fois que le craqueur de Daesan fait l'objet d'un renforcement capacitaire. Il a été musclé entre 2005 et 2007, et, entre 2014 et 2016, un four pour craquer du gaz de pétrole liquéfié a été ajouté, portant les capacités d'éthylène de 1 à 1,1 Mt/an. Cette fois, le projet est plus conséquent. Il est question d'accroître la flexibilité du vapocraqueur en lui permettant de traiter du propane. Celui-ci serait importé du Moyen-Orient et/ou des États-Unis grâce à la grande disponibilité de propane due à la révolution des gaz de schiste. Selon Total, l'avantage du propane est également d'être plus facilement transportable que l'éthane et nécessiterait moins d'infrastructures logistiques. Par ailleurs, le groupe explique que l'accroissement des volumes de production d'éthylène permettra de mieux répondre à la demande locale mais aussi à la demande chinoise. Ces dernières années, entre la mise en service d'unités de polyoléfines et de dérivés d'éthylène en Corée du Sud et des réductions de capacités d'éthylène sur base naphta au Japon, les volumes disponibles à l'exportation vers la Chine auraient diminué. Mais pas la demande chinoise. Les études pour l'extension seront à la charge d'Hanwha Engineering and Construction, et la technologie sera fournie par l'Américain CB&I.
 

La plateforme de Daesan est hautement stratégique pour Total. Elle compte parmi les six plateformes de raffinage/chimie intégrées du groupe français dans le monde. Depuis son arrivée à Daesan en 2003, Total n'a cessé d'investir avec ses partenaires coréens. Via des investissements de 2 Mrds $ entre 2012 et 2014, avaient été ajoutées sur le site une unité de traitements de condensats, une unité de copolymères éthylène acétate de vinyle (EVA), et une seconde unité d'aromatiques de paraxylène et de benzène Aujourd'hui, en plus de l'éthylène, la plateforme dispose de capacités totales de 1,8 Mt/an de paraxylène, de 1,3 Mt/an de benzène, de 1,05 Mt/an de styrène, de 800 000 t/an de propylène, de 700 000 t/an de polypropylène et de 240 000 t/an d'EVA. Située à 145 kilomètres de Séoul, elle s'étend sur plus de 320 hectares et recense plus de 1 500 salariés.

Le volet algérien est moins calibré à ce stade. Le 10 avril, Total a conclu un accord global avec son partenaire local Sonatrach pour un certain nombre de projets dans l'amont. L'accord doit aussi permettre le développement de projets en aval, comme dans le solaire ou la pétrochimie. Dans ce domaine, l'ancien projet d'un vaste complexe d'éthylène et de polyéthylène à Arzew a été abandonné. En décembre 2016, Total et Sonatrach ont finalement décidé d'enclencher une étude de faisabilité pour un complexe de déshydrogénation de propane et une unité associée de polypropylène. Pour l'heure, ni le calendrier ni l'envergure des investissements et des capacités n'ont été précisés. Seule certitude, le complexe serait de taille mondiale.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Monsanto se fond dans Bayer

Monsanto se fond dans Bayer

La page se tourne. Le géant allemand a annoncé, le 7 juin, la finalisation de l'opération Monsanto. Pour environ 63 milliards de dollars, Bayer devient l'actionnaire unique du mastodonte américain des[…]

11/06/2018 | Bayer CropScienceBayer
Reach est loin d’être fini

Reach est loin d’être fini

Arkema, le meilleur allié des femmes

Arkema, le meilleur allié des femmes

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

Plus d'articles