Nous suivre Info chimie

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Des capacités d'un million de tonnes par an de polyoléfines pour un investissement compris entre 2 et 3 milliards d'euros. Total vient de s'engager dans un projet majeur avec le groupe énergétique chinois China Power Investment Corporation (CPI). Au cours de la visite d'État du président chinois Hu Jintao, les deux groupes ont signé une lettre d'intention qui va les conduire à lancer une étude de faisabilité. Dans le détail, le projet vise à construire en Mongolie intérieure, en Chine, un gigantesque complexe de production de polyoléfines à partir de méthanol issu d'un processus de gazéification de charbon. Complexe qui pourrait entrer en service à l'horizon 2015. Total apportera ses procédés de production d'oléfines, comme de l'éthylène et du propylène, à partir de méthanol (methanol-to-olefins ou MTO) et de craquage d'oléfines. Procédés qui ont été développés et validés sur son site de Feluy en Belgique, permettant cet été la production de premières quantités de polypropylène à partir de méthanol (CPH n°515). CPI, spécialiste de l'extraction et de la transformation du charbon, se posait donc comme un partenaire idéal pour un complexe en Chine. Et la Mongolie intérieure, riche en charbon se posait comme un lieu idéal. Les avantages de la Chine pour un tel projet et de l'association avec un partenaire local sont également renforcés par la volonté du pays de privilégier le charbon comme matière première pour ses productions pétrochimiques et chimiques. Depuis 2006, le gouvernement chinois a lancé un vaste programme de développement en ce sens (CPH n°521). L'intérêt de Total Petrochemicals pour mener des projets de MTO en Chine ne date donc pas d'hier. Le groupe, désireux de diversifier ses sources pour ses productions pétrochimiques, investi de plus en plus dans des complexes sur base autre que le naphta. Notamment pour des craqueurs sur base éthane, comme au Qatar à Ras Laffan (CPH n°488). L'an dernier, François Cornélis, directeur général Chimie de Total expliquait que le groupe visait aussi l'implantation de complexes MTO en Chine « dans les cinq prochaines années ». Un objectif qui correspond à la fois à la disponibilité en charbon en Chine, et à l'importance de se rapprocher des marchés les plus demandeurs en matières pétrochimiques pour leurs activités industrielles.

Le groupe estimait d'ailleurs qu'à l'horizon 2015 environ 25 % de ses productions pétrochimiques seraient basées en Asie, contre moins de 15 % actuellement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles