Nous suivre Info chimie

TotalFina/Elf/OPE réussie pour TotalFina

Sujets relatifs :


Le groupe franco-belge TotalFina détient, directement et indirectement, 94,93 % des actions de Elf Aquitaine à la suite de son Offre publique d'échange (OPE) sur ce dernier, dont le résultat a été annoncé le 26 octobre par le Conseil des marchés financiers (CMF). Le rapport du CMF donne naissance au quatrième groupe pétrolier mondial et au quatrième chimiste mondial (hors pharmacie et agrochimie) derrière DuPont, BASF et Dow. TotalFina offrait aux actionnaires d'Elf Aquitaine d'échanger, jusqu'au 15 octobre, 13 actions Elf contre 19 TotalFina. Les nouveaux titres TotalFina revenant aux actionnaires d'Elf ayant participé à l'offre leur seront remis à partir du 28 octobre. Avec une capitalisation boursière de presque 90 milliards d'euros, le nouvel ensemble -dont on ne connaît pas encore le nom- va devenir la première capitalisation de la place de Paris, détrônant France Télécom (85 Mrds d'euros). L'action TotalFina a terminé le 26 octobre à Paris en hausse de 2,04 % à 125,20 euros (821,26 FF). L'intérêt du marché pour TotalFina s'explique en partie par le fait qu'en absorbant Elf, la pondération du groupe dans le CAC 40, le baromètre de la Bourse, va doubler à près de 11 %, contre 5,88 % au 30 septembre. Le mariage TotalFina-Elf Aquitaine crée un groupe pesant 67 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé (dont près de 15 milliards dans la chimie), et employant plus de 130000 salariés. La mise en ouvre de la fusion dépend désormais du feu vert des autorités. La Commission européenne a en effet ouvert d'une enquête de quatre mois sur les conséquences de l'opération au niveau de la concurrence. Dans une interview à La Tribune, mardi, le président de TotalFina, Thierry Desmarest, estime que cette question se limite " à quatre activités: la distribution de carburant sur les autoroutes à péage, le GPL, la logistique (dépôts et pipelines) et l'approvisionnement de deux aéroports de province ". La décision de Bruxelles risque d'entraîner des cessions d'actifs mais, selon M. Desmarest, ils " ne représentent qu'une toute petite part de l'ensemble du portefeuille " du groupe pétrolier et ne touchent pas la chimie. En revanche, des désinvestissements volontaires devraient intervenir dans la chimie. Th. Desmarest a en effet prévu 2 Mrds d'euros de désinvestissements, sans compter la cession d'une partie (15,5 %) de la participation du groupe dans Sanofi-Synthélabo que Th. Desmarest veut vendre " sans précipitation ". Les engrais pourraient notamment faire l'objet de désinvestissements. Th. Desmarest va devoir ensuite décider quelle forme prendra l'intégration d'Elf. " Le plus probable est que l'on conserve Elf sous forme de filiale et que ses activités soient gérées de manière totalement intégrée au sein des directions opérationnelles du nouveau groupe ", explique Th. Desmarest dans La Tribune. A terme, le patron du premier groupe français, ne désire pas conserver un actionnariat minoritaire de quelques % au sein d'Elf. Rappelons que la bataille boursière entre les deux groupes pétroliers avait débuté le 5 juillet avec le lancement d'une offre surprise par TotalFina sur son rival. Elf avait contre-attaqué le 19 juillet en lançant une OPE sur TotalFina. C'est ce dernier qui l'a finalement emporté, après une longue période de joutes oratoires et judiciaires, quand les présidents des deux groupes, Th. Desmarest (TotalFina) et Philippe Jaffré (Elf), sont parvenus à un accord le 13 septembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles