Nous suivre Info chimie

TPC rénove une unité de déshydrogénation au Texas

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain (anciennement Texas Petrochemicals) vient d'obtenir auprès de la Commission texane de qualité environnementale un permis d'émissions spécifique pour des productions d'isobutylène sur son site pétrochimique de Houston, au Texas (États-Unis). Ce permis est conditionné par la remise à neuf et l'amélioration des infrastructures d'une de ses deux unités de déshydrogénation. Cette unité, qui produisait du MTBE et avait été fermée en 2005, produira de l'isobutylène à partir d'isobutane. Ce projet est notamment motivé par le fort développement de l'exploitation des gaz de schistes aux États-Unis et donc la multiplication des sources locales d'approvisionnement, selon TPC. Le groupe a déjà achevé la première phase de l'ingénierie et, via l'obtention du permis d'émissions, va désormais entamer la seconde phase d'ingénierie prévue pour s'achever à la fin de l'année. TPC prévoit la mise en service de son unité de déshydrogénation au premier trimestre 2014. Les capacités installées devraient se porter à 295 000 tonnes par an. Cet isobutylène servira au groupe à alimenter ses productions de dérivés comme de l'isobutylène de haute pureté, du polyisobutylène, et du diisobutylène. Dérivés qui trouvent des applications dans la production de caoutchouc, d'additifs pour lubrifiants, de surfactants et de revêtements. TPC achète actuellement à des tiers environ 300 000 t/an d'isobutylène pour ses productions de dérivés. La seconde unité de déshydrogénation sur le site de Houston, elle aussi fermée et entièrement indépendante de la première, ne sera pas remise en service dans l'immédiat. Le groupe étudie pour l'heure différentes « opportunités » pour cette seconde unité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Le pétrochimiste britannique BP et le spécialiste danois des énergies renouvelables Ørsted ont signé, le 10 novembre 2020, une lettre d’intention pour un projet de production d’hydrogène vert[…]

13/11/2020 | HydrogèneChimie
BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Plus d'articles