Nous suivre Info chimie

Transition digitale : Rockwell Automation optimise la production de manière intelligente et flexible

À Houston, Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,
Transition digitale : Rockwell Automation optimise la production de manière intelligente et flexible

Le p-dg de Rockwell, Blake Moret, a fait part de la vision du groupe pour la transformation digitale de l'industrie.

© Rockwell Automation

Mi-novembre, le spécialiste américain des automates industriels a organisé son rendez-vous annuel Automation Fair à Houston. L'occasion de faire part de sa vision des apports de ses solutions pour la digitalisation de l'industrie chimique et pétrochimique.

« Les perspectives du marché de l'automatisme constituent une opportunité d'innover en profondeur sur les marchés industriels ». Voici comment Blake Moret, p-dg de Rockwell Automation, a ouvert son discours à l'occasion de l'événement annuel Automation Fair à Houston au Texas (États-Unis). Cet événement, qui s'est tenu à la mi-novembre, a permis au groupe basé à Milwaukee dans le Wisconsin de partager sa vision de la digitalisation de l'industrie. Il a réuni industriels, experts et clients partenaires pour échanger sur les enjeux et les innovations pour l'entreprise connectée. Dans ce cadre, Rockwell a fait part de sa perception du marché et de sa stratégie pour répondre aux exigences des clients. « L'industrie fait face à des défis en ce qui concerne la production, qui doit devenir de plus en plus "intelligente", c'est-à-dire être flexible en fonction de l'activité tout en répondant toujours aux besoins du client », explique Frank Kulaszewicz, vice-président senior de la Division Architecture et logiciel de Rockwell Innovation. Avant de poursuivre : « La transformation digitale de l'industrie va permettre, d'une part, de concevoir et de mettre sur le marché de meilleurs produits. D'autre part, elle va faciliter le côté opérationnel, que ce soit en matière de production, d'optimisation ou d'essais ».

 

Procurer de la valeur ajoutée pour décider

 

Dans ce cadre, Rockwell Automation est convaincu que ses solutions d'automatisme basées sur l'Internet des objets industriels (IIoT) vont aider le client à optimiser le flux de valeur. Premièrement, sur la productivité opérationnelle, en prédisant l'impact de certaines variables sur la production telles que le coût des matières premières. Ensuite, les solutions connectées vont permettre de mieux gérer les standards de qualité et la sécurité de l'entreprise au regard des exigences réglementaires. Enfin, l'IIoT va faciliter la gestion des actifs de production et leur fiabilité : identification des appareils connectés au réseau, visualisation de leur état de fonctionnement, etc. « En chimie, il est possible, avec des modèles, de prédire et d'optimiser la production batch en fonction des cours et de la disponibilité des produits pétroliers. Au regard de son activité, la chimie est également très attentive à la sûreté de son activité et de ses sites, et nos solutions IIoT peuvent aider à réduire les risques pour préserver la réputation d'une entreprise et l'environnement », détaille Frank Kulaszewicz. Pour accompagner les industriels, Rockwell a opté de commercialiser une seule et unique plateforme pour gérer l'ensemble des paramètres, contrairement à d'autres concurrents sur le marché. Un outil qui serait personnalisable selon les exigences et le domaine d'activité du client. « L'idée est de concevoir une solution simple en matière de connectivité, de gestion de données, de visualisation, etc. Et cela, dans le but d'apporter toujours plus de valeur ajoutée au client », indique Frank Kulaszewicz. Dans ce contexte, Rockwell a profité de l'occasion pour présenter sa dernière avancée en la matière : le projet Scio (voir encadré).

Au cours de l'événement, plusieurs experts des secteurs de la chimie et des hydrocarbures ont témoigné des apports possibles des technologies digitales. « Les procédés chimiques deviennent de plus en plus complexes et automatisés, ce qui accroît les exigences en matière de fiabilité, d'efficacité et de conformité. Les technologies digitales d'analyse et d'exploitation des données peuvent aider l'industriel à répondre à ces exigences », soutient Trey Hamblet, vice-président Recherche et Chimie chez Industrial Information Resource, société américaine spécialisée dans les études sectorielles. Un avis illustré également dans le secteur pétrolier avec le groupe Schlumberger. L'entreprise a restructuré ses équipes dès 2014, pour étudier en partenariat avec Rockwell le potentiel des solutions digitales. « Dans le futur, ces technologies vont avoir un impact significatif sur tous les aspects de notre activité. Nous avons évalué que l'exploitation des données digitales pourrait permettre d'optimiser les opérations jusqu'à 30 % sur l'exploration, 37 % sur la construction de puits, 20 % sur le développement et l'organisation et 35 % sur la production », précise Gavin Rennick, président de la division Solutions logicielles intégrées chez Schlumberger. Avec l'émergence des solutions d'automatisme IIoT, l'industrie chimique modifie son mode traditionnel de fabrication. « Les limites s'estompent entre la production physique et la production digitale. Les acteurs du secteur s'orientent de plus en plus vers un modèle « d'entreprise chimique digitale », dont l'architecture se décompose en trois composantes : l'engagement pour satisfaire le client ; les produits et plateformes de production et l'utilisation intelligente des actifs. Cette architecture commune sera complétée par des compétences pour former un écosystème. Ces compétences peuvent, par exemple, être les partenariats d'innovation, la logistique ou encore l'utilisation d'équipements communicants », explique Duane Dickson, vice-président US Chemicals et Specialty Materials chez Deloitte Consulting, cabinet de conseil stratégique.

Une automatisation basée sur une stratégie planifiée

Pour Brian Batts, directeur Conseil et Solutions de Maverick Technologies (filiale de Rockwell), l'intégration d'automates IIoT dans la production doit s'effectuer selon une stratégie de migration bien planifiée : « Cette stratégie s'appuie sur trois principes : aligner les opportunités d'automatisation avec les besoins ou objectifs ; déterminer le projet à privilégier et en obtenir le financement et bien définir l'échelle, le coût et le calendrier des projets ».

À travers son événement Automation Fair, Rockwell Automation a démontré toutes les potentialités de l'automation industrielle et des technologies IIoT pour l'usine du futur. Ces innovations permettent, de manière transversale, de mieux visualiser et optimiser les procédés de production. Elles s'appuient notamment sur l'analyse de données, ce qui favorise l'anticipation des opérations et la réactivité. « L'analyse avancée de données permet de décider d'opérations non seulement prédictives (anticipant la survenue d'événements imprévus), mais également prescriptives (indiquant les mesures à prendre pour éviter l'incident) », conclut Andrew Ellis, Global Commercial Engineering Manager, en charge des solutions informatiques chez Rockwell. ?

PROJECT SCIO, UNE PLATEFORME D'ANALYSE AVANCÉE DE DONNÉES

Lors de l'Automation Fair, Rockwell Automation a présenté sa nouvelle plateforme d'analyse de données dénommée Project Scio. « Il s'agit d'un outil facile d'accès permettant d'agréger des données disparates, de les organiser et d'approfondir, si besoin, les analyses sur certaines d'entre elles. Ce qui permet à l'utilisateur de mieux décider des mesures à prendre », explique Andrew Ellis, Global Commercial Engineering Manager, en charge des solutions informatiques chez Rockwell. Une fois les données d'intérêt identifiées ou entrées, Scio permet de mieux les fusionner de façon intelligente et de les présenter sous la forme de "dashboards" intuitifs que l'utilisateur peut visionner et partager avec des collaborateurs. Project Scio inclut des fonctionnalités clés, parmi lesquelles un dispositif détectant précisément la localisation sur la ligne et dans l'usine des équipements sur le réseau, qu'ils soient de marque Rockwell ou autre. Doté d'un algorithme flexible de machine «learning», l'outil offre la possibilité de piloter les installations et de déclencher automatiquement des ajustements en cas de déviation. En outre, Project Scio est construit sur une architecture ouverte, permettant une implémentation d'autres technologies IIoT pour constituer un écosystème intégré. Enfin, Rockwell va développer tout un ensemble d'applications aidant à personnaliser la bibliothèque d'analyses avancées selon les besoins : taux de disponibilité des machines, qualité, etc.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Analyse de gaz : Chromatotec projette le savoir-faire français sur la scène internationale

Analyse de gaz : Chromatotec projette le savoir-faire français sur la scène internationale

Avec plus de 90 % de son chiffre d'affaires à l'international, la société girondine est un leader sur le marché mondial des analyseurs de gaz. Pour développer, produire et commercialiser ses instruments[…]

01/03/2019 | INSTRUMENTATIONzoom
Prévention des risques : Une meilleure sécurité grâce à la métrologie en temps réel

Prévention des risques : Une meilleure sécurité grâce à la métrologie en temps réel

« Safic-Alcan investit énormément en ressources humaines »

« Safic-Alcan investit énormément en ressources humaines »

Diverchim passe d'un modèlede CRO à celui de CDMO

Diverchim passe d'un modèlede CRO à celui de CDMO

Plus d'articles