Nous suivre Info chimie

Trois questions à Magali Smets, directrice générale de France Chimie (ex-UIC)

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,
Trois questions à Magali Smets, directrice générale de France Chimie (ex-UIC)

© France Chimie

Que retenir de l'année 2018 ?
En termes de performance économique, l'année 2017 avait été exceptionnelle. L'année 2018 correspond à un retour à un niveau d'activité plus conforme à la tendance... Domestiquement, certains marchés ont été plus atones, comme l'automobile. Le mouvement des gilets jaunes a pesé sur la consommation des ménages. Mais l'investissement augmente, et nous allons vers une année record en termes de contribution à la balance commerciale, avec une performance tirée par la chimie de spécialités. Ces nouveaux investissements de croissance devraient se traduire par des besoins de recrutements à moyen terme. La chimie est une industrie du temps long, les investissements prennent du temps, ne se transforment pas immédiatement.
 
2018 aura aussi été le passage de l'UIC à France Chimie...
Nous avons changé d'identité, de nom, cela a été salué par nos parties prenantes et nos adhérents, et cela reflète une nouvelle dynamique, une posture d'ouverture auprès des jeunes et du public. On a pu le voir à travers le lancement de l'année de la chimie, qui continue cette année, et la forte mobilisation des sites pour des opérations portes ouvertes. Nous avons comptabilisé 235 événements et 20 000 visiteurs. Mais il y a eu également une continuité de nos actions pour accompagner les adhérents sur les questions réglementaires, avec la mise en oeuvre de l'arrêté Séismes, ou l'échéance Reach 2018. Par ailleurs nous avons confirmé France Chimie comme un interlocuteur clé, au sein de France Industrie ou du Medef par exemple, nous avons été sollicités pour une série d'auditions parlementaires. Notre expertise et notre capacité à être force de proposition continuent ainsi d'être saluées. Enfin, nous avons souhaité repositionner la fédération, en devenant aussi un catalyseur de transformation des PME, comme en témoignent l'accélérateur chimie lancé avec BpiFrance, le nouveau guide d'autoévaluation des pratiques RSE ou l'engagement de développement de l'emploi et des compétences, signé avec l'État, pour saisir les opportunités des transformations numérique, écologique et énergétique.
 
Quelles perspectives distinguez-vous pour 2019 ?
En termes de conjoncture, il est trop tôt pour se prononcer. Quelques défis majeurs se profilent. Comme le Brexit, lequel impacte notre secteur à deux titres. D'abord car le Royaume-Uni est notre troisième client à l'export. Il faut que l'on s'assure que les flux commerciaux ne seront pas impactés. Ensuite il faut que l'on garde une continuité et une homogénéité dans la mise en oeuvre de Reach. Il y aura aussi des défis liés aux réformes, notamment de la formation. Chacune des branches va devoir endosser un nouveau rôle, celui de prescripteur vis-à-vis de l'OPCO2i (opérateur de compétences inter-industries). France Chimie va définir le cahier des charges de cette entité qui devra réfléchir aux besoins des compétences spécifiques de notre filière, soutenir l'apprentissage et accompagner les PME dans leurs plans de formation. Ce sera un nouveau rôle pour nous. Il y aura aussi la révision de la stratégie sur les perturbateurs endocriniens. Nous serons force de proposition sur ce sujet qui nécessite d'accélérer la validation des méthodes d'identification. Enfin, nous prévoyons également de déployer un plan ambitieux pour la transformation numérique des entreprises. Tous ces projets font de France Chimie une fédération en mouvement au service d'une industrie innovante et responsable.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Accroissement de capacité en Allemagne pour Perstorp

Accroissement de capacité en Allemagne pour Perstorp

Alors que la demande mondiale de pentaérythritol ne cesse de croître, le groupe suédois Perstorp annonce une augmentation de capacité de 12,5 % sur son usine de Bruchhausen/Arnsberg, en Allemagne. Ces polyols sont[…]

Nouryon fête les 25 ans du site chinois de Boxing

Nouryon fête les 25 ans du site chinois de Boxing

Une année en demi-teinte pour Wacker

Une année en demi-teinte pour Wacker

IFF s'intègre plus en aval dans la crème glacée

IFF s'intègre plus en aval dans la crème glacée

Plus d'articles