Nous suivre Info chimie

Un gigantesque hub chinois près de Shanghai

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les sociétés chinoises Shanghai Chemical Industry Park et Sinopec Shanghai Petrochemical réfléchiraient à de gigantesques investissements sur le site de Caojing, près de Shanghai (Chine), selon des informations exclusives de Chemical Week. L'objectif serait de créer un hub plus important, à la fois en taille et en nombre d'unités, que celui déjà massif de l'île de Jurong à Singapour. Les deux partenaires s'appuieraient sur un projet, qui a souffert de retard ces dernières années, de raffinerie et de complexe pétrochimique à Caojing. Projet qui serait revu à la hausse avec des capacités de raffinage quasiment doublées à 20 millions de tonnes par an et avec la construction d'un vapocraqueur d'une capacité de 1 Mt/an d'éthylène et de 500 000 t/an de propylène. Ce qui nécessiterait des investissements de 70 à 80 milliards de yuans (de 8,8 à 10 Mrds €). Ce projet permettrait au hub de Caojing d'atteindre d'ici 2020 des capacités de 35 Mt/an de raffinage et de 3,5 Mt/an d'éthylène. En parallèle, via les investissements et projets déjà enclenchés par des industriels déjà implantés sur le site, comme Bayer, Huntsman ou BASF, les capacités de diphénylméthane diisocyanate (MDI) pourraient atteindre à l'avenir un total de 1,75 Mt/an, ce qui en ferait le plus grand site au monde pour le MDI. Shanghai Chemical Industry Park et Sinopec Shanghai Petrochemical investiraient également largement dans les infrastructures notamment pour l'approvisionnement en matières premières et l'acheminement des productions. Enfin, alors que le site ne devrait pas se développer dans les polyoléfines, Sinopec serait très intéressé pour investir sur place dans les caoutchoucs synthétiques, rapporte encore Chemical Week.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Le pétrochimiste britannique BP et le spécialiste danois des énergies renouvelables Ørsted ont signé, le 10 novembre 2020, une lettre d’intention pour un projet de production d’hydrogène vert[…]

13/11/2020 | HydrogèneChimie
BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Plus d'articles