Nous suivre Info chimie

Un premier pas vers les 44 tonnes

A.D.

Sujets relatifs :

, ,
Un premier pas vers les 44 tonnes

60 % du transport de produits chimiques se fait actuellement par camion.

© Total

Le transport routier évolue vers un passage de 40 à 44 tonnes. Demandée notamment par l'Union des industries chimiques (UIC), cette mesure permettrait d'entraîner « une diminution de 10 % du transport routier et une économie des émissions de CO2 très significative », comme le confiait à Info Chimie Magazine fin 2010, Daniel Marini, directeur des affaires économiques et internationales de l'UIC. Pourtant si cette demande semble avoir été entendue, le décret (n°2011-64) publié le 17 janvier dernier concerne pour le moment le transport des produits agricoles et agroalimentaires. La chimie et les autres secteurs devront attendre la mise en application de l'éco-redevance poids lourds voulue par le Grenelle de l'environnement et qui ne devrait pas intervenir « avant 2013 », selon l'UIC.

 

L'industrie chimique s'est tout de même félicité « de l'avancée de la réflexion des pouvoirs publics sur ce sujet », précisant qu' « initialement, ce décret ne devait concerner que les secteurs agricoles et agroalimentaires ». Pascal Perrochon, responsable des affaires internationales, du transport et de la logistique de l'UIC rappelle que le camion représente déjà 60 % du transport de produits chimiques. Cette augmentation du tonnage devrait donc diminuer le nombre de camions sur les routes. Outre l'impact environnemental, cette mesure devrait permettre de pallier la pénurie de chauffeurs pour le transport de matières dangereuses, selon Pascal Perrochon.

 

Pourtant, cette différence faite entre les secteurs ne satisfait pas les industriels français producteurs d'engrais. L'Unifa dénonce ainsi « l'oubli » des engrais minéraux dans l'autorisation actuelle qui inclut les engrais d'origine végétale ou animale dans les produits agricoles. « Cette discrimination » entraînerait une désorganisation de la coordination des transports de céréales et d'engrais. En effet, « avec les mêmes véhicules et sur les mêmes axes routiers, les transports aller de céréales se feront par 44 tonnes et les transports retour d'engrais se feront par 40 tonnes », selon l'Unifa.

 

Par ailleurs, le passage de 40 à 44 tonnes ne se fera pas sans répercussions sur les tarifs des transports. D'abord, par le biais de la mise en place de l'éco-redevance kilométrique qui « vise à faire payer aux poids lourds l'usage du réseau routier national actuellement gratuit » et certaines routes départementales ou communales. La loi prévoit en effet « une répercussion intégrale sur le bénéficiaire de la prestation de transport », selon la direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer. Par ailleurs, le décret impose l'utilisation d'un sixième essieu pour les transports au-delà de 40 tonnes, à partir de 2014 pour les véhicules neufs et de 2019 pour tous les véhicules. « Toutes les entreprises seront donc obligées de renouveler leur parc de véhicules, ce qui ne peut pas être sans incidence sur les coûts des prestations de transport, et sur les gains de productivité d'une telle mesure », déplore l'UIC qui rappelle que l'utilisation de poids lourds de 44 tonnes avec cinq essieux avait été autorisée lors des grèves fin 2010 (CPH n°526) et ce « sans qu'aucun accident n'ait été à déplorer ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer depuis 2018, dans le procès de l’herbicide Lasso. Le chimiste est donc définitivement condamné dans le dossier[…]

21/10/2020 | PhytosanitairesJustice
Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Plus d'articles