Nous suivre Info chimie

Une chimie plus forte quoique vigilante

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Prudence mais sérénité. C'est un peu l'état d'esprit que semble afficher l'industrie chimique européenne en ce début 2011. La claque de 2009 a tempéré tout enthousiasme ses deux dernières années et il vrai que la conjoncture manque de clarté. De nombreux paramètres sont en mouvement. Les matières premières renouent avec des prix forts. La position de l'euro par rapport au dollar semble beaucoup plus incertaine et fluctuante que par le passé. Les plans d'austérité et le poids de la dette dans les pays européens suscitent de plus en plus d'inquiétudes. Quand à la consommation des ménages tant en France qu'en Europe alors que tous les plans de relance s'achèvent, c'est l'inconnu. Face à toutes ces interrogations, l'industrie chimique peut quand même se satisfaire de l'amélioration globale de ses activités. 2010, en particulier en tout début d'année, restera une année de reprise, de forte croissance et de retour aux bénéfices. Il n'y a qu'à voir le dynamisme qu'ont affiché séparément en fin d'année les tricolores Rhodia et Arkema avec des prévisions financières largement à la hausse et de nouvelles volontés d'investissements, notamment en Chine. Certes, le secteur, dans toutes ses composantes, revenait de loin après les lourdes chutes de production et de ventes en 2009. Si, au final, l'industrie renoue seulement maintenant avec les niveaux d'il y a deux ans, elle peut se satisfaire d'avoir surmonté la tempête, en plus d'avoir largement rationalisé son outil industriel. Ce qui s'est quand même traduit par un lourd tribut sur le plan social avec des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans le monde ces deux dernières années.

« 2010, en particulier en tout début d'année, restera une année de reprise »

Reste qu'en 2010, les projets sont repartis. Aux annonces de fermetures et de restructurations en 2009 ont succédé des annonces d'investissements et d'extensions de capacités. Autre preuve du regain de dynamisme : le retour à quelques grandes opérations de consolidation. 2010 restera l'année de l'absorption de Cognis par BASF ou de la montée en puissance du Brésilien Braskem tant en Amérique du Sud, avec le rachat de Quattor, qu'en Amérique du Nord avec la reprise du polypropylène de Sunoco. Des marchés se sont aussi particulièrement agités. Comme celui des engrais, secoué par le raté BHP Billiton sur PotashCorp, la victoire éprouvante de CF pour l'acquisition de Terra, la reprise de Potash One par K+S ou encore la fusion engagée entre Uralkali et Silvinit. Sur le marché des styréniques, on retiendra aussi l'émergence de deux géants spécifiques : Styron, cédé par Dow à Bain Capital, et Styrolution, coentreprise de BASF et d'Ineos qui ont préféré extraire de leurs portefeuilles leurs activités styréniques.

2010 aura également été l'année de la première échéance Reach qui marque le véritable engagement des producteurs et importateurs en Europe. 2010 restera aussi l'année du blocage du port de Marseille générant une vraie crise au beau milieu de la reprise pour les acteurs en France. Lesquels se sont quelque peu consolés avec le renouveau de la politique industrielle de l'État, qui, via les États généraux de l'Industrie, a enclenché un certain nombre d'avancées pour favoriser l'industrie et en particulier la chimie. Cet encouragement actuel des pouvoirs publics pourrait être un tremplin intéressant permettant à l'industrie de redorer son image. D'autant plus lorsque 2011 est consacrée Année internationale de la chimie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

Cray Valley n’est pas à vendre. C’est Total qui l’a affirmé par voie de communiqué, le 21 octobre 2020, pour faire taire des rumeurs lancées par l’organisation syndicale CFDT. En[…]

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Plus d'articles