Nous suivre Info chimie

Une coentreprise pour Rhodia et Sibur en Russie

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Rhodia et Sibur viennent de signer une lettre d'intention visant à créer une coentreprise 50-50 dans le domaine des tensioactifs de spécialité. Celle-ci sera dotée d'un site de production localisé à Dzerjinsk en Russie, près du site pétrochimique de Sibur, qui devrait être opérationnel à l'horizon 2013. Dans le cadre de ce partenariat, Rhodia apportera son expertise technologique, sa connaissance des formulations et des applications marché ainsi que son réseau de clients implantés dans cette région. Le spécialiste de la pétrochimie russe fournira, lui, des matières premières ainsi que des capacités industrielles et logistiques. Les tensioactifs sont des molécules modifiant les surfaces et apportant des propriétés de nettoyage, d'émulsification, de mousse, etc. Ils sont utilisés comme ingrédients pour de nombreuses applications comme les gels douches, les shampoings, les produits d'entretien, etc. Cette coentreprise permettra de développer l'activité Rhodia Novecare en Europe de l'Est. Celle-ci fournit des produits et solutions de haute performance pour diverses industries comme l'agrochimie, le pétrole, la peinture ou encore pour des applications industrielles. Elle a réalisé 1,1 milliard d'euros de ventes en 2010 pour un chiffre d'affaires total généré par Rhodia de 5,23 Mrds €. De son côté, Sibur a enregistré un chiffre d'affaires de 5,5 Mrds € pour un effectif de 50 000 personnes en 2010. Il dispose de 36 sites de production dans 26 régions en Russie. Ce projet permettra également de renforcer les liens entre Sibur et Solvay, puisque Rhodia est en passe d'être repris par le chimiste belge (CPH n°546). Solvay possède déjà une coentreprise avec le groupe russe, initiée en 2007 dans le domaine des vinyles (CPH n°388).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles