Nous suivre Info chimie

Une collaboration industrielle pour recycler les revêtements de sols en PVC

Par Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

Les entreprises Gerflor et Paprec Recyclage se sont associées pour la création d'une coentreprise dénommée Floor to Floor. Elle vise à favoriser la collecte, le tri et le recyclage des déchets et coproduits de revêtements de sol.

Entrer dans une nouvelle ère industrielle du recyclage des revêtements de sols. Telle est l'ambition de la création de la coentreprise à parts égales Floor to Floor entre le fabricant des solutions pour les revêtements des sols et des murs Gerflor et Paprec Recyclage, spécialisé dans la collecte et la valorisation des déchets. La collaboration vise à la collecte et au recyclage de revêtements de sols : rebuts de fabrication, chutes de pose, sols à pose libre propres, vieux stocks et échantillons, etc. « La formation de cette entreprise commune est l'aboutissement de huit années de partenariat entre les deux sociétés autour du recyclage des chutes de revêtements en polychlorure de vinyle (PVC) », précise Sébastien Petithuguenin, directeur général de Paprec Recyclage. D'un investissement de trois millions d'euros, le projet s'est fixé pour but de favoriser la valorisation matière des chutes de revêtements, comme l'explique Bertrand Chammas, p-dg du groupe Gerflor : « Avant la formation de cette entité, nous parvenions à recycler en interne près de 1 500 tonnes de matières par an, provenant principalement de nos rebuts de production. Nous nous sommes fixé comme objectif de valoriser 5 000 t de chutes sous trois ans ». Grâce à ce partenariat, Gerflor sera en mesure d'accroître le taux de recyclage qui est actuellement de 90 %. « Floor to floor permettra de mettre au point le procédé pour nous permettre de grignoter les quelques pourcents supplémentaires vers un recyclage quasiment à 100 % de nos produits », déclare Bertrand Chammas (Gerflor).

 

Un investissement sur une ligne de production

 

Concrètement, la première action de la coentreprise Floor to floor est de mettre en place une ligne de recyclage dédiée aux rebuts de fabrications de sols. Implantée sur le site de Paprec Recyclage à Trémentines (Maine-et-Loire), elle permettra de produire des granulés de PVC souple servant à la fabrication de nouvelles sous-couches de revêtements de sols. « Une fois au point, cette ligne servira à un projet de construction d'une usine en Rhône-Alpes, qui sera dotée d'une capacité de traitement supérieure à 5 000 tonnes par an », détaille Sébastien Petithuguenin. Dans un premier temps, cette ligne se servira des rebuts de fabrication de Gerflor, avant d'élargir le gisement exploité aux chutes de poses, les sols à dépose libre (sans colle), les vieux stocks et les échantillons provenant des chantiers et des installateurs. « À plus long terme, nous avons le projet également de traiter les revêtements de sols en fin de vie. Mais il y a encore beaucoup de choses à régler pour ce qui est du tri, pour les exigences de traçabilité des composés vis-à-vis de Reach, etc. », détaille Sébastien Petithuguenin (Paprec Recyclage). Avant de souligner : « Notre société dispose d'une expertise pour le recyclage de ce type de produits finis. Nous sommes en mesure de séparer les différentes couches, une fois assemblées, par exemple une trame en polyéthylène téréphtalate et le revêtement en PVC ». Pour son activité, le spécialiste du recyclage s'appuie sur 12 usines dédiées aux plastiques.

 

Le recyclage en place de longue date chez Gerflor

 

La création de cette coentreprise dédiée au recyclage des chutes de sols en PVC s'inscrit dans la stratégie environnementale du fabricant de revêtements de sol. Elle s'appuie sur 4 axes : les matières premières sûres et durables (conformité à Reach, plastifiants d'origine végétale, 25 % minimum de recyclé) ; la qualité de l'air intérieur optimale (systèmes sans composés organiques volatils, pose libre) ; favoriser le recyclage ; et réduire l'empreinte environnementale (éco-conception, analyse de cycle de vie, etc.). « Gerflor a toujours été pionnier en matière de développement et l'un de nos axes prioritaires est le recyclage, l'objectif étant de réduire notre consommation de matières premières, et de maximiser le taux de recyclé dans nos produits », insiste Bertrand Chammas (Gerflor). Dans ce cadre, le groupe a initié depuis 2010 un programme dénommé Seconde vie qui vise à récupérer des chutes de pose et des sols en fin de vie en partenariat avec les installateurs. Le but étant de les recycler et de les ré-injecter dans de nouvelles fabrications de sols. Ainsi, le portefeuille de Gerflor comprend plusieurs produits compatibles : Texline (contenant du polyéthylène téréphtalate recyclé), GTI (dalle PVC à 80 % recyclé) ou encore Bateco (revêtement PVC 100 % recyclé). Pour ce qui est des chutes de sols collés et déposés, Gerflor est inscrit au sein de l'initiative PVC Next. Cette démarche vise à la collecte et à l'envoi de sols collés déposés en fin de vie à des centres de recyclage extérieurs en vue de fabriquer des granulés de PVC pouvant servir à la production de produits tiers : cônes de signalisation routière, tuyaux BTP, etc. Gerflor indique que Seconde Vie constitue à la fois un avantage environnemental et financier, puisque la participation demandée à l'entreprise de pose est moins coûteuse que celle requise pour l'enfouissement technique*.

Avec la création de Floor to floor, Gerflor et Paprec concrétisent en une entité leur partenariat de longue date. Cette coentreprise confirme l'engagement de Gerflor dans le développement durable, comme l'indique son p-dg Bertrand Chammas. « De l'éco-conception de nos produits à la gestion de leur fin de vie, nous sommes ainsi dans une transition vers une économie circulaire complète avec Floor to floor ».

 

*Note : Dans le cadre de la Responsabilité élargie du producteur (REP), les entreprises doivent contribuer à la gestion des déchets provenant de leur activité, soit en mettant un système de collecte et de recyclage individuel, soit en adhérant à un système collectif agréé par l'Etat.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

FDCA : Nouveau financement pour la future usine d’Avantium

FDCA : Nouveau financement pour la future usine d’Avantium

Le spécialiste néerlandais de la chimie renouvelable Avantium a annoncé le 8 janvier la signature d’une lettre d’intention pour implanter sa future usine de FDCA (acide furane dicarboxylique) aux Pays-Bas. La[…]

20/01/2020 | BiosourcéPays-Bas
Cellulose : La coentreprise de Lenzing et Duratex investit 1,3 Mrd $

Cellulose : La coentreprise de Lenzing et Duratex investit 1,3 Mrd $

Edito : Halte à la dérive écolo

Edito : Halte à la dérive écolo

Biocontrôle : PAT reçoit une contribution exceptionnelle du PIA

Biocontrôle : PAT reçoit une contribution exceptionnelle du PIA

Plus d'articles