Nous suivre Info chimie

Une filiale franco-brésilienne pour Tereos

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe coopératif français Tereos va regrouper ses activités de diversification (traitement de la canne à sucre et traitement des céréales) au sein d'une nouvelle filiale Tereos Internacional appelée à être cotée à Sao Paulo et Paris. Société brésilienne, Tereos Internacional coiffera les activités de Guarani (filiale brésilienne de Tereos à 69 %) et les actifs céréaliers de Tereos en Europe ainsi que ses actifs de canne à sucre dans l'Océan indien. En France, Syral, BENP et la Distillerie de la Vallée de l'Oise, dans le métier du traitement des céréales, sont concernés par cette opération.

Un chiffre d'affaires pro-forma de 2,5 Mrds $

Tereos Internacional a pour objectif d'être un "leader mondial" de l'agroalimentaire et des bioénergies, avec un chiffre d'affaires annuel d'environ 2,5 milliards de dollars pro-forma (2009), selon le communiqué. « Ce regroupement nous permettra d'être un acteur clé dans les industries en rapide consolidation des ingrédients alimentaires et des bioénergies et nous permettra de conquérir de nouveaux marchés, notamment en Amérique et en Asie », a commenté Philippe Duval, président du directoire de Tereos. La filiale, basée à Sao Paulo et présidée par André Trucy, veut en effet participer à la consolidation du secteur sucrier au Brésil. Dans le domaine des bioénergies, elle va surfer sur la demande croissante en bioéthanol, tout en misant sur la cogénération et les programmes de recherche sur l'éthanol de deuxième génération. Dans celui de l'amidon, la filiale est bien décidée à investir des marchés en croissance (en particulier celui des États-Unis) et à développer des produits à plus forte valeur ajoutée sur ses segments santé/nutrition et chimie verte, représentant actuellement 11 % du chiffre d'affaires de Tereos Internacional. A noter que cette opération ne change pas le statut coopératif du groupe Tereos qui rassemble 12 000 agriculteurs associés et emploie 13 500 salariés. En revanche, il va se recentrer sur la transformation de betteraves en Europe (France, République tchèque, Espagne). Pour 2008-2009, Tereos a enregistré un Ebitda (résultat brut d'exploitation) de 429 millions, en hausse de près de 20 %, et vise plus de "500 millions d'euros" pour l'exercice en cours. Les résultats font apparaître un bénéfice net annuel en chute de 62,3 % à 76,8 millions d'euros, indique le groupe, soulignant que l'exercice précédent avait été gonflé par des éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires a lui reculé de 7,7 % à 3,3 milliards d'euros.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles