Nous suivre Info chimie

Une ligne pilote de fibres de carbone alternatives en Nouvelle-Aquitaine

J.C.
Une ligne pilote de fibres de carbone alternatives en Nouvelle-Aquitaine

© Canoe

Le Centre technologique Nouvelle-Aquitaine composites et matériaux avancés (plateforme Canoe) a annoncé la mise en service d'une ligne pilote semi-industrielle pour la production de fibres de carbone alternatives. Elle est installée dans le bâtiment de Canoe au Chemparc de Lacq (Pyrénées-Atlantiques) et dispose d'une capacité de 2 tonnes de fibres par an. Cette ligne est « accessible pour des prestations et des projets collaboratifs nécessitant un matériau innovant, moins coûteux que les fibres de polyacrylonitrile utilisées aujourd'hui majoritairement dans l'industrie », soulignent Canoe et l'Institut de recherche technologique (IRT) Jules Verne. La ligne a été cofinancée par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, à hauteur de 1,25 million d'euros. Polyvalente, elle pourra « traiter jusqu'à 10 mèches de 12K en parallèle », avec une « température maximale de carbonisation de 1 150 °C », ajoutent Canoe et l'IRT Jules Verne.

Cet équipement s'inscrit dans le projet Force, initié en 2014, dont l'objectif est de produire une fibre de carbone 40 % moins chère que celle qu'on trouve sur le marché, en visant un prix de 8 euros par kilo contre un minimum de 14 €/kg. Plutôt que d'utiliser l'intermédiaire habituel, le polyacrylonitrile (PAN), le projet veut privilégier des matériaux alternatifs et moins coûteux, comme des dérivés de biomasse ou les polyoléfines, et vise à simplifier les procédés de transformation en optimisant ou en supprimant certaines étapes de production. Une bobine de fibre de carbone alternative a ainsi déjà été présentée au Salon mondial des composites (JEC), cette année. Les partenaires industriels du projet, comme Arkema, Total, ou Renault (voir encadré) auront accès à cette ligne, mais toutes les entreprises ou acteurs académiques intéressés pourraient aussi développer des projets. Force est prévu pour une durée de cinq ans et est soutenu par France Chimie (ex-UIC) et la Plateforme de la filière automobile (PFA). Le projet est doté d'un budget de 18 M€.

Les partenaires du projet FORCE

IRT Jules Verne, Canoe Groupe PSA, Arkema, Mersen, Plastic Omnium, Chomarat, Renault, Decathlon, Total, Faurecia, Stelia Composites, Tembec

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Électronique : Merck inaugure un centre de R&D à Darmstadt

Électronique : Merck inaugure un centre de R&D à Darmstadt

Au terme de 33 mois de construction, le groupe allemand Merck a inauguré un nouveau centre de recherche, pour des applications électroniques, sur son site Darmstadt, en Allemagne, qui abrite également son siège.[…]

22/09/2020 | SpécialitésInnovation
Evonik teste la photosynthèse artificielle en Allemagne

Evonik teste la photosynthèse artificielle en Allemagne

Catalyse : Partenariat entre Clariant et l’université de Tianjin

Catalyse : Partenariat entre Clariant et l’université de Tianjin

Peinture automobile : BASF lance une gamme de finition plus verte

Peinture automobile : BASF lance une gamme de finition plus verte

Plus d'articles