Nous suivre Info chimie

Une manifestation à succès pour attirer les jeunes vers l'industrie chimique

Par Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

Depuis plus de dix ans, le Village de la chimie et des sciences de la nature et de la vie oeuvre pour informer les jeunes sur les opportunités de métiers et carrières offertes aux diplômés de tous niveaux en chimie, dans l'industrie chimique comme dans bien d'autres domaines d'activité. Une opération de séduction où s'engagent industriels, organismes de formation et de nombreuses associations en lien étroit avec l'industrie chimique et l'emploi.

Promouvoir la chimie, ses métiers et ses compétences professionnelles, c'est la mission que s'est fixée l'association « Village de la Chimie : métiers et compétences ». Créée en 2004 par l'UIC Île-de-France et l'Afi24 et soutenue par l'UIC nationale, elle organise chaque année Le Village de la chimie des Sciences de la nature et de la vie, une manifestation à l'adresse des jeunes et de leurs parents, des établissements d'enseignement général, technologique et professionnel, et en particulier des enseignants, et de toutes les entreprises employant des chimistes et des institutions nationales, régionales et locales. Sont ciblés des collégiens de 4e-3e jusqu'aux étudiants en fin de cursus. « La 3e est une classe charnière pour l'orientation. Dès la 4e, nous proposons une sensibilisation sur la découverte des métiers. On invite tous les collèges et lycées publics et privés d'Île-de-France dans les 3 académies de Paris, Versailles et Créteil », précise Philippe Souweine, directeur général de l'association. Depuis quelques années, notoriété oblige, des classes viennent de plus en plus nombreuses d'académies d'au-delà de l'Île-de-France.

En 2016, l'édition nationale du Village de la Chimie se tiendra les 12 et 13 février au Parc floral de Paris. L'entrée est gratuite. « C'est - en Île- de-France - l'une des seules opérations spécifiques en termes d'organisation pour des jeunes en recherche d'orientation qui ne sont pas fixés sur leur avenir ou qui souhaitent des précisions sur des métiers concernés », explique Philippe Souweine.

Pour répondre à ses objectifs, le Village de la Chimie est articulé en quatre espaces différents. Le premier est un espace consacré aux entreprises. Cette année, 35 d'entre elles vont soutenir l'opération à travers leur présence sur des stands, grandes entreprises, mais aussi des start-up, pour témoigner que l'on peut aussi créer une entreprise au sortir de ses études, en particulier à partir d'une idée ou d'un produit développé dans le cadre d'études doctorales. De jeunes professionnels qui y sont en exercice seront présents pour expliquer aux jeunes visiteurs leur travail au quotidien et leur fierté pour leur métier. Des responsables de ressources humaines et de la communication sont aussi mobilisés pour expliquer les politiques de recrutement, les conditions d'emplois et les perspectives d'avenir dans leur entreprise.

 

Des débouchés hors de la chimie

 

Les métiers proposés par les entreprises des industries chimiques pour les diplômés en chimie couvrent tout le champ d'activité d'une entreprise tel que la recherche et développement, les laboratoires d'analyse qualité, la fabrication, la maintenance, les ventes, la logistique, les achats...Mais bien d'autres opportunités existent pour les chimistes dans les entreprises d'autres secteurs, et c'est pourquoi,parmi les entreprises présentes, on trouve des entreprises de la chimie, bien sûr, grâce à la mobilisation efficace de Gilles le Maire, délégué général de l'UIC Île-de-France, mais aussi, sans être exhaustif, de la cosmétique, de la pharmacie, de l'environnement, de l'agro-alimentaire, sans oublier les pompiers et la police scientifique !

Le second espace est celui des filières de formation : des enseignants et des responsables de filière détaillent les parcours de formation qui conduisent aux métiers présentés au Village, et des étudiants dans les organismes de formation présents apportent leurs témoignages. Dans cet espace, 27 établissements de formation se mobilisent pour donner un éclairage de l'ensemble des formations aux métiers de chimistes qui existent : CAP, BTS, licences Pro, écoles d'ingénieurs et écoles doctorales. Une place importante sera consacrée à l'apprentissage, avec notamment la présence du CFA (Centre de formation scientifique des apprentis) Afi24 qui compte parmi les fondateurs du Village de la chimie. Deux prix seront décernés : le « Lavoisier de l'apprentissage » marquant l'importance du duo tuteur d'entreprise et tuteur pédagogique issus de la cohorte des apprentis de l'AFI24 et le «prix d'excellence de l'apprentissage» parrainé par la Fondation de la Maison de la chimie pour mettre en avant l'exemple d'un jeune ayant réussi son insertion professionnelle grâce à l'apprentissage. Des présentations des sites d'information sur les métiers de la chimie et les formations pour y accéder complètent le dispositif.

Le troisième espace est celui des conférences. La vocation du Village de la chimie est aussi de promouvoir l'industrie chimique au sens large, englobant le pétrole, la chimie, la parachimie, le traitement des déchets, les sciences de la vie et les biotechnologies. Ce troisième espace est ainsi consacré à une dizaine de conférences : du parcours d'un jeune diplômé dans une start'up à la mise en scène des innovations dans les média, en passant par le lien entre sciences et techniques culinaires ou la contribution de la chimie pour la résolution des énigmes policières. « La particularité de la chimie est qu'elle est présente dans toutes les industries. Il n'y a pas d'innovations industrielles sans la participation de la chimie », résume Philippe Souweine. En complément à ces conférences, des expériences chimiques, un moyen ludique d'aborder la chimie et la science de façon récréative, sont présentées par Fabrice Riblet, co-fondateur du Jardin expérimental, et par des doctorants du Collège de France.

Le quatrième espace est celui de l'insertion professionnelle. Par ailleurs, explique Philippe Souweine, au-delà de son orientation autour de la formation, le Village travaille de plus en plus à l'insertion des jeunes dans le milieu professionnel. C'est dans le quatrième espace que des membres de l'Unafic (fédération des associations d'anciens élèves des 19 grandes écoles françaises de chimie et de génie chimique), de la SCF (Société chimique de France) sont mobilisés pour conseiller des jeunes dans leur parcours professionnels. Ils leur proposent également des séances de relecture de CV.

Pour enrichir cet espace, outre la présence de la Mission locale des Villes du Nord du bois de Vincennes, et en complément au cabinet de recrutement Chemical talent, il est envisagé la présence de Manpower Grand Paris Chimie Pharmacie. Enfin, comme chaque année, pour inciter les 7 000 à 8 000 jeunes attendus à circuler dans chacun des 4 espaces proposés, un quizz papier est préparé à leur attention. Nul doute que cette belle initiative saura susciter de nouvelles vocations.

UN RAYONNEMENT EN PROVINCE

Compte tenu de l'intérêt qu'il présente pour attirer les jeunes vers les métiers de la chimie, le Village de la chimie s'est exporté en Province depuis quelques années. À l'édition parisienne se sont ajoutées des éditions en Rhône-Alpes, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Haute-Normandie. Trois grandes régions de chimie !

S.L.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Edito : La chimie allemande au pied du mur

Edito : La chimie allemande au pied du mur

L’année 2019 restera marquée par un environnement économique mondial difficile. Cela pour au moins deux raisons : les différends commerciaux entre la Chine et les États-Unis, qui ont ralenti les[…]

06/12/2019 | ConjonctureEdito Hebdo
Les résultats du 1er semestre 2019 du Cefic sont mitigés

Les résultats du 1er semestre 2019 du Cefic sont mitigés

Interview Nicolas de Warren - Uniden : « Produire en France, c'est bon pour le climat »

Interview Nicolas de Warren - Uniden : « Produire en France, c'est bon pour le climat »

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Plus d'articles