Nous suivre Info chimie

Uxello veut démocratiser les réseaux de sprinklers

Dinhill On

L'ATELIER UXELLO FABRICATION EN CHIFFRES

50 collaborateurs

2 500 tonnes de tubes par an

100 000 têtes de sprinklers fournies par an

5 000 m2 répartis en 4 halls

Uxello veut démocratiser les réseaux de sprinklers

Uxello Fabrication produit près de 100 000 têtes de sprinklers par an.

© © Uxello

La société Uxello a ouvert les portes de son usine de préfabrication de protections incendie à sprinklers dans l'Aisne. L'occasion d'expliquer le processus de fabrication d'un réseau de sprinklers depuis la matière première jusqu'au produit fini.

La protection incendie sur un site industriel est indispensable pour protéger les personnes et les biens. Pour prévenir et protéger des dégâts liés à un incendie, il est possible d'employer deux types de protection : des solutions de protection passive (comme les portes coupe-feu, le calfeutrage de tuyaux, etc.) et la protection active, qui nécessite une commande pour fonctionner (systèmes déluges, brouillard d'eau, extincteur, colonnes sèches/hu mides, etc.). Parmi ces solutions, il en existe une de plus en plus employée : le réseau de sprinklers, une des spécialités de la société Uxello du groupe Vinci. « Cette solution permet de protéger tout type de bâtiment ou d'infrastructure, que ce soit une surface commerciale ou un site industriel », indique Gilles Vivat, directeur du pôle Vinci Énergies France Sécurité incendie froid fabrication (VEFSIFF). Ce dispositif est une tête d'extinction automatique raccordée à un réseau d'eau sous pression. Son fonctionnement s'appuie sur l'utilisation d'une cellule sensible à la chaleur maintenant la tête du sprinkler fermée. L'augmentation anormale de température lors d'un incendie provoque la rupture d'une cellule, ce qui entraîne un déversement d'eau visant à ralentir la progression ou à éteindre les flammes.

C'est dans une usine située dans l'Aisne que la société Uxello préfabrique ses réseaux de sprinklers qui seront ensuite installés au sein de bâtiments chez les clients. « L'atelier Uxello Fabrication de Ressong-le-Long, c'est près de 5 000 m2 répartis sur quatre halls entièrement dédiés à la fabrication des sprinklers », précise Jean-Claude de Vale, responsable du site Uxello Fabrication. Avant d'ajouter : « Chacun des quatre halls est dédié à une tâche : la fabrication du sprinkler, la peinture, la production des postes de contrôle et des skids pompes et enfin la manufacture des locaux techniques ». Tout commence par la réception de plans de bâtiments sous forme de fichiers informatiques par le bureau d'études du site. Une équipe de cinq techniciens réalise des "isométries" des plans reçus, et prépare les gammes de fabrication à destination de l'atelier et du service achats. Uxello possède un stock et un magasin de pièces détachées régulièrement approvisionnés (sous 48 heures), ce qui en permet une rotation importante. Une fois le nécessaire en matériel rassemblé (tubes, têtes de sprinklers, raccords, etc.), les travaux sont planifiés afin de toujours respecter le délai de livraison de 10 jours entre la réception des plans et l'installation sur site. « Uxello travaille quasiment de manière exclusive avec les autres entreprises du groupe Vinci. La synergie avec les entreprises de Vinci Énergies s'effectue au travers des partenariats avec Actemium et Demouselle pour la partie électrique de nos installations », affirme Jean-Claude de Vale.

 

Une fabrication semi-automatisée

 

Pour la production des réseaux de sprinklers, Uxello dispose de lignes de production semi-automatiques. « L'en semble du processus de fabrication est organisé de telle sorte à former une chaîne de production continue », précise Jean-Claude de Vale. En outre, l'atelier fait preuve d'une grande flexibilité des équipes selon le besoin de production (travail en 1x8, 2x8 et 3x8). Au sein du premier hall de fabrication, cinq étapes sont nécessaires pour produire les tubes des réseaux de sprinklers. « Les tubes que nous utilisons pour la manufacture de sprinklers sont composés en acier noir ou en inox pour les applications en agroalimentaire ou pour les risques spéciaux », détaille Jean-Claude de Vale. Dans un premier temps, les tubes bruts subissent une opération de grenaillage sur toute leur circonférence, afin que l'application d'un revêtement epoxy soit possible. « Cette étape aide à éliminer toutes les éventuelles traces de corrosion à la surface des tubes. Combiné à la rotation du stock, cela permet d'avoir des tubes proches de leur état originel », explique Jean-Claude de Vale. Les tubes grenaillés sont ensuite passés à la tronçonneuse à commande numérique, puis marqués de repères par percussion. Les extrémités des tubes sont ensuite rainurées pour faciliter l'assemblage des tubes sur site, et des orifices destinés à accueillir des manchons sont percés. Enfin, la dernière étape de fabrication consiste à souder les manchons et à fabriquer des collecteurs d'antenne, nécessaires à la fixation des têtes de sprinklers.

Les tubes fabriqués passent ensuite à l'étape de peinture. « Les produits passent dans une cabine de projection de poudre epoxy colorée pour être recouverts d'une couche de 80 microns », explique Jean-Claude de Vale. Avant de continuer : « Une fois recouverts de leur couche de poudre, les tubes subissent une opération de réticulation à 180 °C pendant 30 minutes. Les produits sont ainsi dotés d'une meilleure résistance mécanique aux chocs, et d'une protection accrue contre la corrosion en milieu humide et corrosif ».

Uxello possède la capacité de réaliser des ensembles sous forme de skids prêts à être raccordés. Ces skids comprennent des postes de contrôles ainsi que des pompes électriques (source A et jockey). Toujours pour être au plus près des besoins, la société est en mesure de réaliser les locaux techniques des installations, et des pièces spécifiques comme, par exemple, un support, des chandelles rétreintes, un banc d'essai, des réseaux filetés ou inox, etc.

Bien que la fabrication de réseaux de sprinklers soit bien connue et établie, cela n'empêche pas Uxello de continuer à innover dans ce domaine. En effet, la société vient de déposer un brevet d'innovation pour des procédés de fluoperçage et de fluotaraudage d'orifices sur les tubes. « Ces techniques permettraient de se passer de la présence de manchons pour la fixation des têtes de sprinklers. Il n'y aurait plus besoin d'une opération de soudure, potentiellement responsable de fuites », détaille Jean-Claude de Vale. Des tests sont actuellement en cours en partenariat avec le Cetim pour caractériser la tenue à l'arrachement des têtes de sprinklers, les pertes de charges de l'écoulement dynamique et la tenue au vieillissement et à la corrosion. Si les études sont concluantes, Uxello aurait déjà un partenaire pour l'industrialisation du procédé avec le groupe Unimex Formdrill.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Essais toxicologiques : Evonik entre au capital de Revivo BioSystems

Essais toxicologiques : Evonik entre au capital de Revivo BioSystems

Le chimiste allemand Evonik, au travers de son fonds Evonik Venture Capital, a annoncé une prise de participation au sein de la start-up basée à Singapour, Revivo BioSystems, spécialisée dans le[…]

Automatisme : Honeywell se dote d’un centre en République tchèque

Automatisme : Honeywell se dote d’un centre en République tchèque

Logiciels : Rockwell Automation met la main sur Avata

Logiciels : Rockwell Automation met la main sur Avata

Commerce chimique : Caldic dans le giron d’Advent International

Commerce chimique : Caldic dans le giron d’Advent International

Plus d'articles