Nous suivre Info chimie

Vapocraquage

Dow s’agrandit au Canada

Dow s’agrandit au Canada

Dow prévoit d'installer un nouveau four dans son vapocraqueur à Fort Saskatchewan, situé dans la région de l’Alberta, au Canada. Ce nouveau four augmenterait ainsi sa capacité d'éthylène, actuellement de 1,42 million de tonnes par an, de 130 000[…]

04/02/2020 | CanadaChimie de base
Formosa Plastics a démarré son nouveau vapocraqueur

Formosa Plastics a démarré son nouveau vapocraqueur

Formosa Plastics a démarré son nouveau vapocraqueur sur son usine de Point Comfort, au Texas, et va petit à petit augmenter sa production, a confirmé la société. Le vapocraqueur a une capacité de production de 1,25 million de tonnes par an[…]

27/01/2020 | Chimie de base
BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine. Les travaux ont enfin commencé. Plus d’un an après[…]

25/11/2019 | ChineChimie de base
Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

La « stratégie trilatérale » sur l’industrie chimique, engagée par les régions limitrophes des Flandres, de la Rhénanie du Nord-Westphalie et des Pays-Bas, porte ses fruits. Légitimement, ces trois territoires avaient choisi d’unir leurs forces[…]

30/08/2019 | Edito Hebdo
Ineos songe à construire un vapocraqueur en Europe

Ineos songe à construire un vapocraqueur en Europe

Le pétrochimiste britannique songerait à construire un vapocraqueur en Europe du Nord ! C'est ce qu'a révélé Tom Crotty, directeur Ineos pour les Affaires corporate et les communications dans un entretien avec le Financial Times, publié le 24[…]

02/07/2018 | Pétrochimie
Bayport Polymers construit son vapocraqueur

Bayport Polymers construit son vapocraqueur

La coentreprise entre le géant français Total (50 % du capital) et Nova Chemicals et Borealis, réunis au sein de la coentreprise Novealis (CPH n°845), a démarré la construction de son vapocraqueur aux États-Unis. Les partenaires ont posé la[…]

11/06/2018 | Pétrochimie

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Pétrochimie: Formosa voit très grand en Louisiane

Le projet a passé le cap de l'intention. Envisagé dès 2014 et précisé en 2015 (CPH n°730), il a franchi une première étape d'importance. Formosa Petrochemical, filiale du géant taïwanais Formosa Plastics Group (FPG), a annoncé le 23 avril[…]

Saudi Aramco songe à investir massivement aux États-Unis et en Inde

Saudi Aramco songe à investir massivement aux États-Unis et en Inde

Le géant saoudien empile les projets. Saudi Aramco a signé un protocole d'accord pour un projet de 44 Mrds $ en Inde, et étudie de près la possibilité de produire des oléfines et des aromatiques aux États-Unis. En seulement quelques jours, Saudi[…]

16/04/2018 | IndeEtats-Unis

Nova Chemicals envisage un terminal américain

Nova Chemicals est de plus en plus américain. Après l'acquisition du vapocraqueur de Williams à Geismar, en Louisiane l'an dernier pour plus de 2 milliards de dollars (CPH n° 798), et son engagement auprès de Total et de Borealis pour construire[…]

04/04/2018 | BorealisEtats-Unis

Accord américain définitif entre Total, Borealis et Nova

A peine un an après la signature d'un accord préliminaire (CPH n°796), les trois partenaires s'engagent de manière définitive. Total, Borealis et Nova Chemicals constitueront une coentreprise pétrochimique aux Etats-Unis, ont-ils annoncé le 19[…]

26/02/2018 | BorealisEtats-Unis