Nous suivre Info chimie

Venator fermera son usine finlandaise de TiO2

J.C.
Venator fermera son usine finlandaise de TiO2

© Venator

Le groupe américain, séparé d'Huntsman depuis l'an dernier (CPH n°801), a décidé de fermer son usine de dioxyde de titane (TiO2) à Pori, en Finlande. Venator évoque une « escalade des coûts » et des délais qui ne cessent de s'allonger pour la modernisation et la reconstruction de l'usine afin qu'elle recouvre sa compétitivité. Du coup, le groupe américain estime que la fermeture est finalement la meilleure solution pour le développement de son activité TiO2. Techniquement, Venator entend transférer une partie des productions finlandaises et des technologies sur ses sept autres sites de TiO2 dans le monde, implantés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. L'usine de Pori ne cessera pas dans l'immédiat de produire. Ses capacités de production seront réduites à 25 000 tonnes par an, ce qui représente 20 % des capacités installées, et ce, jusqu'en 2021. Sur les 125 000 t/an de capacités, Venator ne transférera pas l'intégralité car le groupe n'évoque que 45 000 t /an de capacités à transférer. Ce projet devrait permettre de générer environ 30 millions de dollars d'Ebitda ajusté par an en 2020, et plus de 60 M$ à partir de 2023.

Une enveloppe de 430 M$ est prévue pour finaliser ce projet. Elle se décompose en 130 M$ pour les coûts d'annulation des projets qui étaient en cours, 150 M$ pour les coûts de fermeture du site, et 150 M$ pour le transfert des productions et le renforcement des autres sites de TiO2. Venator, qui regroupe les anciennes divisions TiO2 et Additifs de performance d'Huntsman, est un groupe de 4 500 salariés dans le monde. Il dispose de capacités installées de 1,3 Mt/an réparties entre 26 usines. En plus de 8 usines de TiO2, dont celle de Pori, Venator détient 18 usines de pigments, d'additifs fonctionnels, de spécialités pour le traitement des eaux et celui du bois, implantées en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie. Le groupe a généré un chiffre d'affaires de 1,25 Mrd $ au premier semestre 2018.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF va construire un nouveau verbund en Chine

BASF va construire un nouveau verbund en Chine

C’est un investissement colossal. L’Allemand a annoncé le 21 mai qu’il allait construire plusieurs usines dans un verbund dans le sud de la Chine, à Zhanjiang, d’une valeur de 10 Mrds $. BASF a[…]

23/05/2019 | ChineSpécialités
BASF et Paxis s’allient dans le domaine des matériaux pour impression 3D

BASF et Paxis s’allient dans le domaine des matériaux pour impression 3D

Formaldéhyde : Formacare adopte de nouvelles mesures de sécurité

Formaldéhyde : Formacare adopte de nouvelles mesures de sécurité

Arkema rachète ArrMaz pour 570 millions de dollars

Arkema rachète ArrMaz pour 570 millions de dollars

Plus d'articles