Nous suivre Info chimie

Vencorex renforcé sur trois continents

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Vencorex renforcé sur trois continents

Le site de Vencorex, à Pont de Claix

La coentreprise entre le Thaïlandais PTT Global Chemical (85 % du capital) et le Suédois Perstorp (15 %) a bouclé l'année 2015 avec la finalisation de plusieurs projets sur trois continents différents. Les trois sites de Vencorex ont tous renforcé leurs capacités. À Rayong, en Thaïlande, dernière implantation créée, a été mise en service une unité de 12 000 tonnes par an de dérivés de 1,6-diisocyanate d'hexaméthylène (HDI, gamme Tolonate). Sur son complexe américain de Freeport, au Texas, Vencorex a également démarré une chaîne de production de polyisocyanates pour les revêtements polyuréthanes en phase aqueuse (gamme Easaqua). Enfin, Vencorex a finalisé la restructuration de son plus grand site mondial à Pont-de-Claix, en Isère. C'était de loin le plus important projet à mener et qui avait été initié dès 2014. Projet mené « avec succès », selon un porte-parole de Vencorex. Sur le plan social, les effectifs ont été réduits d'environ 150 postes, en passant de 550 à 400 salariés. « Le plan de départ volontaire a été achevé courant 2016 avec un an et demi d'avance », a précisé un porte-parole. Sur le plan industriel, certains projets ont été finalisés sur le site isérois. En premier lieu, Vencorex a cessé de produire du diisocyanate de toluène (TDI) à Pont-de-Claix. Une partie des installations existantes pour les anciennes productions de TDI a été réutilisée pour développer la production de HDI. Le site détient aujourd'hui des capacités d'environ 70 000 t/an. L'ancienne unité de HDI a été modernisée et est devenue polyvalente, produisant également du diisocyanate d'isophorone (IPDI). À terme, Vencorex disposera sur place de capacités d'environ 20 000 t/an d'IPDI. Enfin, la conversion de l'électrolyse est en cours, pour une technologie à membrane. La finalisation de la conversion est prévue au premier semestre 2017. Ce projet d'environ 100 millions d'euros s'inscrit dans le cadre du Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) et a été soutenu en partie par l'État (à hauteur de 25 %) et les collectivités locales et régionales (15 %). Les capacités de l'unité s'élèveront à environ 100 000 t/an de chlore. Dès la mi-2016, Vencorex a démarré par ailleurs une unité de synthèse d'acide chlorhydrique, greffée à l'unité membranaire, et qui utilise des productions excédentaires de chlore et d'hydrogène.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Tensions sur les approvisionnements : l’État mobilisé

Tensions sur les approvisionnements : l’État mobilisé

Suite à une réunion le 14 avril avec les représentants des six filières les plus touchées par la crise d'approvisionnement de composants et de matières premières, la ministre[…]

15/04/2021 | France Relance
Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Plus d'articles