Nous suivre Info chimie

Vencorex songe à une électrolyse à membrane

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La coentreprise entre le Suédois Perstorp et le Thaïlandais PTT Global Chemical continue de peaufiner son projet de réorganisation de son site de Pont-de-Claix (Isère). Vencorex, qui souhaite repositionner le site vers les isocyanates de performance (isocyanates aliphatiques monomères 1,6-diisocyanate d'hexaméthylène (HDI), diisocyanate d'isophorone (IPDI) et dérivés), travaille actuellement sur la modernisation nécessaire de sa production de chlore/soude en amont. La société a ouvert le 10 avril un processus d'information-consultation de son comité d'entreprise pour son projet industriel, et en particulier sur le choix du procédé d'électrolyse. Vencorex privilégie actuellement un procédé à membrane chlore/soude pour pérenniser le site. Selon la direction, cette option est préférée à un procédé électrolyse de l'acide chlorhydrique, qui serait toutefois plus rentable et moins cher à mettre en place. Mais l'électrolyse à membrane serait moins dommageable pour les effectifs du site, et conviendrait mieux aux industriels partenaires de Vencorex aux alentours de Pont-de-Claix. C'est ce qui est ressorti des consultations préalables menées avec ces derniers et les pouvoirs publics. Avant une décision attendue cet été, les discussions vont se poursuivre avec les partenaires sociaux et les salariés mais aussi avec les partenaires industriels et les pouvoirs publics, Vencorex espérant un réel « soutien » de ces derniers. D'autant plus que la conversion de l'électrolyse est un projet nécessitant des investissements d'envergure, d'au moins plusieurs dizaines de millions d'euros. Dans le cadre du Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) engagé en 2012 sur le site de Pont-de-Claix, une convention financière avait été signée avec l'État et les collectivités locales, et devrait donc garantir à Vencorex un soutien financier pour ce projet de modernisation de sa production de chlore.

Sur le plan social, la société assure toujours chercher à éviter de recourir à des licenciements contraints, dans le cadre de son projet de réorganisation du site. Un plan de départs volontaires pourrait être ouvert pour les 550 salariés de Vencorex sur place. Selon des sources syndicales citées par l'AFP, la société aurait évoqué en comité d'entreprise des suppressions de 155 postes dans le cadre de cette réorganisation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles