Nous suivre Info chimie

Vers une interdiction des néonicotinoïdes en 2016 en France

A.F. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Après l'Union européenne, c'est au tour de la France de déclarer la guerre aux pesticides de la famille des néonicotinoïdes. L'Assemblée nationale a voté le 19 mars l'interdiction à compter de janvier 2016 de cette classe de phytosanitaires, via un amendement des socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho. Ces substances sont réputées toxiques pour les abeilles. La Commission européenne a déjà restreint en 2013 l'utilisation de trois types de néonicotinoïdes : la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame dans l'UE. Mais ces trois molécules, ainsi que deux autres (thiaclopride et acétamipride), sont actuellement encore autorisées en France. « L'interdiction vise toute la famille des néonicotinoïdes pour éviter que l'industrie ne substitue des produits cousins après le retrait d'un produit précis », a expliqué Gérard Bapt. Du côté du gouvernement, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, s'est déclarée défavorable à la mesure, notamment car « le cadre européen ne permet pas une interdiction stricte ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Dans le cadre de la seconde stratégie sur les perturbateurs endocriniens (SNPE 2), l’Anses a élaboré une liste de substances d’intérêt. L’agence a également identifié des[…]

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Plus d'articles