Nous suivre Info chimie

Virage stratégique pour la chimie en France

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

2006, annus horribilis pour la chimie en France? Si l'on fait la liste de tous les projets de fermetures d'ateliers et parfois même d'usines, ainsi que celle des plans sociaux, la réponse est plutôt oui. La plus mauvaise nouvelle vient du côté de Carling où l'une des deux lignes du vapocraqueur de Total Petrochemicals doit être fermée.
Et les syndicats sont très inquiets sur l'avenir de la seconde ligne. La France pourrait ainsi perdre l'un de ses sept vapocraqueurs. Celui de Lacq est le dernier à avoir été fermé. Des arrêts d'activités, il y en a pléthore chez Arkema. L'année 2006 a été marquée par l'annonce de la fermeture de trois usines (Villers-Saint-Paul, Pierrefitte-Nestalas et Loison-sous-Lens) et de quatre ateliers. Sans compter le déménagement du siège social. Chez Rhodia, c'est toujours la “stratégie de la machette” pour tenter d'éponger une dette colossale qui s'élevait en fin d'année à un peu moins de 2 Mrds€. En 2006, le groupe s'est séparé de ses silicones, de ses films industriels et de sa synthèse exclusive. De son côté, SNPE semble au bout du rouleau. Malgré trois restructurations en trois ans, le groupe a dû se résoudre à vendre des bijoux comme DMC (placage par explosif). Isochem et NeoMPS sont aujourd'hui sur la sellette. À cette liste, il fait ajouter la fermeture du site Hunstman de Saint-Fons, celle de Cytec près de Dijon… Un triste bilan qui va de pair avec un tassement de la croissance de la production et l'adoption définitive de Reach qui ne manquera pas de peser sur la compétitivité des entreprises. Faut-il pour autant faire ses valises pour la Chine? Rien n'est moins sûr car il y a encore des lueurs d'espoir. À côté de ses restructurations, Arkema a réalisé en 2006 des extensions de capacités en France sur des produits à haute valeur ajoutée. Et sa stratégie est saluée par un parcours boursier sans faute depuis son introduction le 18 mai dernier. Quant à Rhodia qui a aussi investi en France, il est en train de se constituer un pactole potentiel de près d'1 Mrd € de chiffre d'affaires supplémentaire avec des quotas d'émissions de CO2 qu'il s'apprête à revendre. L'opportunité par lui d'éponger tout ou partie de sa dette et de redémarrer sur des bases nouvelles alors que le groupe aura enfin renoué avec les bénéfices sur l'exercice 2006. Et puis, il y a les promesses de la chimie verte. Les industriels français ont résolument pris ce virage à travers notamment la création du BioHub. Porté par Roquette, ce projet pourrait conduire à la construction de bioraffineries qui apporteront à l'industrie chimique des matières premières issues du végétal. Certes, il ne s'agit pas de courcircuiter la pétrochimie, mais ces matières premières végétales pourraient couvrir 10 à 15 % des besoins en intermédiaires. Parallèlement, le développement des énergies renouvelables est aussi source d'opportunités. Un projet de 250 M€ a été annoncé à Saint-Auban à l'initiative du consortium Silpro pour la construction d'une unité de production de silicium solaire. D'autres secteurs prioritaires devraient émerger et une structuration en filière pourrait se mettre en place sur les conseils du Cosic. Pas à pas, les préconisations du rapport Garrigue se mettent en place et la chimie avance.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Développement durable : Le site d’Elkem à Saint-Fons certifié ISO 14001

Développement durable : Le site d’Elkem à Saint-Fons certifié ISO 14001

Le 23 mars 2021, la société Elkem Silicones a annoncé l’obtention de la certification ISO 14001 pour son site rhodanien de Saint-Fons. L’audit effectué en décembre 2020 a permis de satisfaire les[…]

24/03/2021 | SiliconeHSE
[Édito] : Transaction énigmatique en Rhône-Alpes pour Elkem Silicones

[Édito] : Transaction énigmatique en Rhône-Alpes pour Elkem Silicones

Elkem Silicones rachète un site de production en Auvergne-Rhône-Alpes

Elkem Silicones rachète un site de production en Auvergne-Rhône-Alpes

Silicones : Momentive acquiert une activité de KCC

Silicones : Momentive acquiert une activité de KCC

Plus d'articles