Nous suivre Info chimie

Wacker se renforce en Asie pour répondre au secteur de la construction

À Munich et Burghausen (Allemagne), Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,

Lors de la présentation de ses résultats annuels en mars, le chimiste allemand a mis l'accent sur sa division Polymères. La croissance de cette division est notamment portée par la hausse des besoins en construction du continent asiatique.

La présentation des résultats de l'exercice 2017 de Wacker a mis les polymères à l'honneur. Avec des ventes en hausse de 4 % à 1,25 Mrd E, cette division a presque doublé son chiffre d'affaires en dix ans. En 2007, les ventes étaient en effet de 623 ME. L'année dernière, plus de 800 000 t de dispersions et de poudres dispersibles ont été vendues à travers le monde. « Nous possédons plus de 50 % du marché international des poudres dispersibles », a déclaré Peter Summo, président de la division Polymères de Wacker. Ces poudres sont essentiellement utilisées comme liants dans les domaines de la construction, des peintures, des revêtements et des adhésifs. Elles trouvent des applications dans les formulations de colles pour carrelage, les enduits étanches à base de ciment, les systèmes composites pour l'isolation thermique, les peintures intérieures à faibles émissions dans les textiles techniques, ou encore le couchage du papier. En ce qui concerne les dispersions, Peter Summo indique que Wacker possède 30 % du marché international, qui vaut actuellement plus de 30 Mrds $. « Nous sommes le seul fournisseur qui approvisionne le marché international en dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle et poudres dispersibles », a-t-il également précisé. Les dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle sont la base du succès de la division Polymères de Wacker. Leur principal débouché est aussi le secteur de la construction.

Une croissance très soutenue en Asie

Si 45 % des ventes de polymères ont été générées en Europe, le taux de croissance le plus élevé sur cette division revient à l'Asie, et plus particulièrement à la Chine. Si l'empire du Milieu se taille la part du lion, les pays d'Asie du Sud-Est ne sont pas en reste. « Ensemble, les dix pays d'Asie du Sud-Est seraient la cinquième économie mondiale, avec un PIB combiné de 2,7 Mrds $ en 2017, selon le Fonds monétaire international. Le besoin en construction est toujours présent dans la région, porté par d'énormes dépenses en infrastructures, une urbanisation rapide et une classe moyenne grandissante », explique Lilyana Budyanto, responsable du marketing des polymères pour la construction en Asie du Sud. Sur les cinq dernières années, les ventes de polymères ont augmenté en moyenne de plus de 11 % par an en Asie du Sud-Est. Comme 80 % des sites de construction à travers le monde, les pays en voie de développement d'Asie du Sud-Est, comme le Cambodge, continuent à utiliser la méthode de construction traditionnelle, dite « thick bed », qui utilise du sable, du ciment et de l'eau pour fixer le carrelage. Aux yeux de Peter Summo, tout l'enjeu pour Wacker réside dans le passage de ces pays à la technologie « thin bed », qu'il qualifie de plus moderne et qui utilise une colle spécialement formulée pour le carrelage, à base de polymères. « Même si seulement 1 à 2 % du marché passe, chaque année, à la technologie "thin bed", qui nécessite des polymères, cela représenterait un volume énorme pour Wacker », souligne Peter Summo. Une nouvelle technologie qui répond aux attentes en matière de durabilité en réduisant la consommation de matières premières, notamment de sable et de ciment, de 80 %, ainsi que les émissions de CO2 de 40 à 80 %, avance Wacker. Le groupe indique également que cette technologie étant plus facile à utiliser, elle diminue le temps de travail, ce qui entraîne une baisse des coûts liés à la main-d'oeuvre. De quoi être optimiste pour l'avenir : « Les tendances comme l'augmentation de la population mondiale, la hausse des revenus, en particulier en Asie, et l'urbanisation seront très bénéfiques à notre activité. Il y a également la question du développement durable, qui génère de la demande pour nos produits. Nous avons réussi à doubler notre activité au cours des dix dernières années. Je suis convaincu que ce sera de nouveau le cas pour les dix années à venir », résume Peter Summo.

Des capacités de production à la hausse

Pour répondre à l'augmentation de cette demande en polymères, notamment en Asie, Wacker travaille à l'augmentation de ses capacités de production. Entre 2015 et 2019, le groupe estime qu'il aura créé un total de 500 000 t de nouvelles capacités de production de liants. Depuis 2013, ses capacités de production de dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle ont déjà augmenté de 245 000 t, et 120 000 t de capacités supplémentaires sont attendues pour 2019. Les capacités de production de poudres dispersibles ont, quant à elles, grossi de 80 000 tonnes depuis 2014. Cette augmentation des capacités de production est le fruit de plusieurs investissements. En février 2017, par exemple, Wacker a poussé sa capacité de production de dispersions sur le site de Burghausen (Allemagne) de 60 000 tonnes en ajoutant un nouveau réacteur. Avec cet investissement de 25 ME, le chimiste espère mieux répondre à la demande en liants polymériques de haute performance. En 2017, Wacker a également renforcé sa présence en Asie, avec tout d'abord l'ouverture, au mois de mai, d'un nouveau centre technique pour les applications dans la construction et les adhésifs à Jakarta (Indonésie). Ce centre servira de laboratoire de développement et de tests dans les poudres et dispersions polymères de Wacker, afin de répondre à la demande croissante des industriels de l'archipel. Autre temps fort de l'année 2017 pour répondre à la demande croissante en polymères sur le continent asiatique : la pose de la première pierre des extensions prévues sur son complexe de dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle à Ulsan (Corée du Sud), où le groupe envisage de doubler ses capacités de production. Les travaux devraient être achevés en 2019. Concrètement, Wacker prévoit de construire une ligne de séchage par pulvérisation pour des poudres polymères dispersibles, dotée d'une capacité de 80 000 tonnes par an, et d'ajouter un réacteur pour les dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle. Ces dispersions seront utilisées dans la future ligne de séchage pour la production de poudres polymères dispersibles. Wacker estime que l'usine deviendra alors l'une des plus grandes au monde pour ce type de productions et souhaite ainsi renforcer le statut de leader mondial de dispersions et de poudres polymères dispersibles qu'il revendique. Lorsque cette expansion en Corée du Sud sera achevée, le groupe aura atteint un nouveau record : le chimiste de Munich aura une capacité globale d'un million de tonnes pour les dispersions copolymères éthylène-acétate de vinyle sur trois continents. Wacker fabrique à ce jour ses polymères sur cinq sites : Cologne (Allemagne), Burghausen (Allemagne), Calvert City (États-Unis), Nanjing (Chine) et Ulsan (Corée du Sud). La division emploie plus de 1 500 personnes à travers le monde. ?

UNE ANNÉE 2017 « TRÈS RÉUSSIE »

Malgré une forte hausse du prix des matières premières en 2017, le chimiste allemand a fait état de bons résultats. Tous les objectifs annoncés l'an dernier ont été atteints ou surpassés, et Rudolf Staudigl, p-dg de Wacker, a qualifié l'année 2017 de « très réussie ». Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,92 Mrds E et l'Ebitda à 1,01 Mrd E. Wacker ayant cédé sa participation majoritaire dans sa filiale Siltronic en mars 2017, la chimie représente désormais les trois quarts des ventes du groupe. Les ventes des divisions Silicones, Polymères et Biosolutions ont, en 2017, totalisé 3,7 Mrds E, soit 7 % de plus qu'en 2016. Les silicones, avec des ventes à 2,2 Mrds E, représentent à elles seules 45 % du chiffre d'affaires du groupe, contre un quart pour les polymères. Pour 2018, Wacker s'attend à une augmentation du chiffre d'affaires de ses trois divisions chimiques, avec, pour les deux premiers mois de l'année, des ventes déjà bien au-delà de celles de l'an dernier pour la même période.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

TPE : Trinseo investit dans un pilote à Taïwan

TPE : Trinseo investit dans un pilote à Taïwan

Le groupe américain Trinseo (4,6 Mrds $ de chiffre d'affaires en 2018) annonce l’installation d’un pilote pour la production d’élastomères thermoplastiques (TPE) à Hsinchu  (Taïwan).[…]

10/10/2019 | Elastomères
Henkel signe un accord d’approvisionnement avec Carbon Revolution

Henkel signe un accord d’approvisionnement avec Carbon Revolution

Méthacrylate de méthyle : Mitsubishi veut construire une nouvelle usine aux Etats-Unis

Méthacrylate de méthyle : Mitsubishi veut construire une nouvelle usine aux Etats-Unis

Poudres polyamides : Arkema augmente sa capacité de production d'Orgasol

Poudres polyamides : Arkema augmente sa capacité de production d'Orgasol

Plus d'articles