Nous suivre Info chimie

Wanhua Chemical viserait un vapocraqueur de taille mondiale en Chine

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe chinois Wanhua Chemical, spécialiste du MDI (diisocyanate de diphénylméthane), envisagerait d'investir 17,7 milliards de yuans (environ 2,26 Mrds €) pour construire un vaste complexe pétrochimique en Chine, rapporte Chemical Week. Le projet porte sur un vapocraqueur d'une capacité de 1 million de tonnes par an d'éthylène et d'un complexe de dérivés en aval, lequel comprendrait des unités de polyéthylène basse-densité linéaire, d'oxyde de propylène, d'oxyde d'éthylène, de styrène, ou encore de polychlorure de vinyle (PVC). Il s'agirait du premier vapocraqueur de Wanhua Chemical. Actuellement, sa division Wanhua Petrochemical, constituée seulement en 2015, produit du propylène (200 000 t/an), de l'oxyde de propylène (260 000 t/an), du méthyl tert-butyl éther (MTBE, 820 000 t/an), de l'acide acrylique et des esters (440 000 t/an), du n-butanol (100 000 t/an) et du néopentyl glycol (40 000 t/an). Ces productions s'adressent à des marchés comme ceux des revêtements, des résines super-absorbantes, du polyester ou encore des additifs pour carburants. Cette division pétrochimique du groupe indique qu'elle vise à devenir un leader chinois des commodités sur base C3 et C4 et de leurs dérivés.

Ces unités de production sont implantées sur le site du groupe à Yantai, en Chine. Le site accueillerait le futur complexe. Outre de disposer dès le démarrage de capacités de taille mondiale, le vapocraqueur aura surtout la particularité d'être sur base éthane, et de pouvoir aussi être alimenté en propane et n-butane, affirme Chemical Week. Ce qui est assez rare en Chine, pays qui privilégie plutôt le naphta en matière première pétrochimique. Selon un pointage d'ICIS, le projet sur base éthane serait d'ailleurs le seul en lice actuellement en Chine parmi une dizaine de projets de construction de vapocraqueurs et de complexes dans le pays. Deux autres envisageraient de craquer des gaz de pétrole liquéfiés, un seul mise sur le naphta à partir de charbon, et tous les autres seraient sur base naphta.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Afyren sécurise 60 M€ pour son industrialisation

Afyren sécurise 60 M€ pour son industrialisation

Le producteur de composés biosourcés d'intérêt par voie fermentaire Afyren a annoncé le démarrage de la phase industrielle de son développement via la sécurisation d'un financement[…]

18/02/2019 | ActualitésChimie
Yara et Engie collaborent dans l'hydrogène vert en Australie

Yara et Engie collaborent dans l'hydrogène vert en Australie

Nutrien débourse 340 M$ pour Actagro

Nutrien débourse 340 M$ pour Actagro

Cabot cède sa division Fluides de spécialité à Sinomine

Cabot cède sa division Fluides de spécialité à Sinomine

Plus d'articles