Nous suivre Info chimie

Westlake à l'assaut d'Axiall

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain Westlake Chemical a lancé une OPA sur son compatriote Axiall, qui refuse pour l'heure ce rapprochement. L'offre de 2,9 Mrds $, qu'Axiall juge sous-évaluée et opportuniste, vise à créer un meilleur acteur nord-américain des chlorovinyliques, plus intégré.

L'histoire se répétera-t-elle ? Début 2012, après plusieurs mois de tractations en coulisses, Westlake Chemical avait publiquement lancé une OPA hostile, de plus d'un milliard de dollars, sur son compatriote Georgia Gulf . Le bras de fer avait duré quelques mois avant un retournement de situation et l'acquisition par Georgia Gulf des commodités de PPG pour un peu plus de 2 Mrds $. La transaction, lancée à l'été 2012 et finalisée début 2013, avait donné naissance au groupe Axiall, qui se posait alors comme le n°3 du chlore, le n°2 du chlorure de vinyle monomère (VCM) et n°4 du polychlorure de vinyle (PVC) en Amérique du Nord .

Cette fois-ci, Westlake n'a pas attendu pour faire part publiquement de ses intentions. Axiall aurait reçu une première offre le 25 janvier. Le 29 janvier, son refus était publiquement annoncé et confirmé quand Westlake lançait une offre publique aux actionnaires. Une offre d'un potentiel de 2,9 Mrds $ (2,6 Mrds €) qui se décompose en une reprise de dette de 1,5 Mrd $, et un rachat d'actions à hauteur de 20 $ par titre, payable pour 11 $ en numéraire et par l'attribution de 0,1967 action de Westlake par titre d'Axiall cédé. Lors de l'annonce, l'offre représentait un premium de 108 % sur le cours de l'action Axiall, alors autour de 9 $.

 

Un groupe au chiffre d'affaires de 8,12 Mrds $

 

Westlake, qui a acquis 4,4 % du capital public de sa cible avant de lancer son offre, rêve de créer un nouvel acteur majeur des chlorovinyliques en Amérique du Nord. Ensemble, les deux Américains pourraient former le n°2 du PVC local, juste derrière Shintech, alors qu'ils sont aujourd'hui n°4 (Axiall) et n°6 (Westlake) du marché. Combinés, ils conserveraient la place de n°3 d'Axiall dans le chlore/soude, mais se rapprocheraient des leaders régionaux Oxy et Olin. Financièrement, Westlake ambitionne un groupe au chiffre d'affaires de 8,12 Mrds $ selon les données des 12 derniers mois (4,61 Mrds $ pour lui et 3,51 Mrds $ pour Axiall). L'Ebitda de l'ensemble atteindrait 1,76 Mrd $ et serait bien plus équilibré (voir graphique), offrant aussi une marge d'Ebitda de 21,7 % au lieu des 11,9 % d'Axiall actuellement. Ensemble, les deux groupes répartiraient mieux leurs ventes géographiquement. Elles resteraient concentrées à 75 % sur les Etats-Unis, avec seulement 10 % en Europe, 8 % au Canada et 7 % dans le reste du monde. Axiall est actuellement absent de l'Europe et centré à 80 % sur les Etats-Unis. Autre avantage de taille : les grands projets de renforcement capacitaire de Westlake pour ses productions d'oléfines afin de profiter de l'éthane américain bon marché permettraient de mieux intégrer les activités des deux groupes en aval. Enfin, Westlake imagine des synergies annuelles de 60 M$ avec cette union.

 

Une offre jugée sous-évaluée et opportuniste

Ces arguments sont pour le moment rejetés. Axiall considère l'offre sous-évaluée et opportuniste. Notamment à cause de la valeur de son cours de Bourse. L'action pointait au-delà des 50 $ il y a un an et au-dessus de 20 $ fin 2015. Le conseil d'administration, qui a unanimement rejeté l'offre de Westlake, indique que le groupe est toujours engagé dans un programme de restructuration de ses coûts, et qu'il vient de s'engager dans la construction d'un vapocraqueur en Louisiane aux côtés de Lotte Chemical . Et que sa valeur est ainsi très sous-évaluée par le marché qui n'est sans doute pas encore convaincu des perspectives à long-terme. Perspectives auxquelles croit farouchement Axiall. Les investisseurs y croient peut-être aujourd'hui un peu plus. Dans la foulée de l'offre, le cours de l'action Axiall a doublé, et se maintient depuis juste en-dessous de 20 $.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles