Nous suivre Info chimie

WEurope, plateforme au carrefour de trois pays

La plateforme WEurope de Chalampé en Alsace se distingue par sa situation géographique remarquable, à proximité des frontières françaises, allemandes et suisses. Ce qui permet aux industriels du site de bénéficier de flux logistiques importants et de prestations avantageuses de transport multimodal.

Un choix accru de possibilités pour le transport logistique. C'est ce que propose la plateforme industrielle WEurope, localisée à Chalampé dans le Haut-Rhin. Située à un kilomètre de l'Allemagne et à 10 km de la Suisse, elle bénéficie d'une multitude de connexions pour l'approvisionnement en matières premières et l'expédition de la production. Relié aux réseaux autoroutiers et ferrés français et allemand, le site classé Seveso dispose également de la proximité de l'aéroport de Bâle-Mulhouse pour le fret aérien, et du Rhin pour le transport fluvial. « Cette possibilité de transport multi-modal permet aux industriels implantés sur Weurope d'avoir des flux logistiques importants », souligne Frédéric Fournet, directeur de WEurope et du site de Solvay à Chalampé. S'étendant sur une surface de 120 hectares dont 50 ha disponibles, la plateforme est historiquement spécialisée dans la production de sels de nylon (polyamide 6.6) : adiponitrile et hexaméthylène diamine. Employant près de 1 300 salariés, WEurope héberge actuellement 4 entreprises : Solvay, Butachimie, Linde et Air Products.

Une plateforme à forte intensité énergétique

Le site industriel de Chalampé se distingue également par la présence d'utilités énergétiques d'une dimension importante. « En ce qui concerne ce volet, le site dispose d'une puissance électrique installée de 100 MW (dont 50 sont utilisés), d'une production de vapeur de 300 tonnes par jour (soit l'équivalent de 1,5 MWh/an). Quant au gaz naturel, la plateforme représente environ 3 % de la consommation nationale, ce composé étant utilisé comme matière première », détaille Frédéric Fournet. En outre, les entreprises souhaitant s'installer sur le site pourront également bénéficier d'un approvisionnement d'ammoniac et d'acide nitrique. En outre, la plateforme WEurope est dotée de plusieurs systèmes de traitement d'effluents liquides et gazeux. « WEurope abrite également un centre de maintenance des installations sur site, avec notamment des experts en chaudronnerie et en mécanique. Le site emploie également des équipes pour fournir des services d'inspection reconnus par l'État, ce qui permet d'espacer les tournées en fonction des contraintes d'activités des industriels », développe Frédéric Fournet.

À la recherche de nouveaux arrivants

Si, actuellement, Solvay passe la main à BASF sur ses actifs sur le site de Chalampé, cela n'empêche pas WEurope de chercher de nouveaux arrivants. « Malgré la phase de transition, nous restons mobilisés pour l'accueil de nouvelles sociétés sur Chalampé. Nous ciblons plusieurs types d'acteurs : des entreprises de la chimie ayant un besoin en services de gestion des risques, de sécurité et de sûreté ; des industriels qui ont de grands besoins énergétiques, notamment en vapeur et en électricité ; enfin, des sociétés spécialisées dans la valorisation énergétique », précise Frédéric Fournet. Au regard du foncier disponible « qui représente peu et beaucoup à la fois », WEurope privilégie en particulier des entreprises n'occupant que de petites surfaces, par exemple des sociétés ou des start-up n'implantant que leurs halles pilotes ou des laboratoires. « En ce qui concerne les activités chimiques, Chalampé est ouvert notamment à des acteurs présents sur des secteurs comme, par exemple, les solvants, les additifs pour peintures ou encore les polymères. Nous sommes d'ailleurs approchés par plusieurs entreprises de divers secteurs d'activités », indique Frédéric Fournet. ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Lonza cède son activité Traitement de l'eau à Platinum Equity

Lonza cède son activité Traitement de l'eau à Platinum Equity

Le groupe suisse a signé un accord avec le fonds d'investissement américain Platinum Equity pour lui céder son activité Traitement de l'eau dans le cadre d'une transaction de 630 millions de dollars.[…]

Sika acquiert la division de fibres pour béton de Propex

Sika acquiert la division de fibres pour béton de Propex

Lanxess renforcé en pigments en Allemagne

Lanxess renforcé en pigments en Allemagne

LyondellBasell cède SN2A à Orion Engineered Carbons

LyondellBasell cède SN2A à Orion Engineered Carbons

Plus d'articles