Nous suivre Info chimie

Yara et BASF inaugurent leur complexe texan

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Yara et BASF inaugurent leur complexe texan

Le complexe intégré de BASF à Freeport

Le géant européen des engrais et le leader mondial de la chimie ont célébré, le 11 avril, le démarrage de leur complexe commun d'ammoniac à Freeport, au Texas (États-Unis). Un peu moins de trois ans après l'annonce de ce projet de 600 millions de dollars (CPH n°708), Yara Freeport démarre véritablement. Cette coentreprise est détenue à 68 % par Yara, et à 32 % par BASF. Une proportion équivalente à la répartition des volumes de production d'ammoniac, issus du complexe entre les deux partenaires. Yara utilisera ses volumes pour servir ses clients industriels et agricoles en Amérique du Nord. D'ailleurs, le groupe norvégien a construit un site de stockage à Port Freeport. De son côté, BASF utilisera ses volumes pour les productions de sa chaîne de valeur en polyamide 6. Le groupe allemand, qui ne produisait pas jusqu'alors d'ammoniac en Amérique du Nord, pourra ainsi renforcer sa présence dans le polyamide 6 et mieux servir les marchés des fibres pour moquettes, des emballages, des câbles, des plastiques d'ingénierie et de l'automobile. Comme Yara, BASF a investi de son côté pour la gestion de ces futurs volumes, en particulier en modernisant son terminal existant et son réseau de pipelines.
 

Comme prévu, cette gigantesque installation, d'une capacité de 750 000 tonnes par an et implantée sur le complexe intégré de BASF, utilisera un procédé à hydrogène au lieu d'employer, comme traditionnellement, du gaz naturel. Cette alternative de matière première permettrait aux deux partenaires de disposer d'intrants meilleur marché, de produire de manière plus compétitive grâce à un procédé plus rapide, de réduire les coûts de maintenance et en capital, et de réduire l'impact sur l'environnement. L'hydrogène alimentant le complexe provient notamment de plusieurs sites pétrochimiques voisins, d'où il est issu en tant que coproduit. L'approvisionnement en hydrogène et en azote est géré par le spécialiste américain des gaz industriels Praxair, comme annoncé dès 2015 (CPH n°708).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Linde et Praxair en négociation avec Messer et CVC pour les Amériques

Linde et Praxair en négociation avec Messer et CVC pour les Amériques

Les spécialistes allemand et américain des gaz industriels sont entrés en négociations avancées avec le groupe Messer et le fonds CVC Partners pour de potentielles cessions d'actifs en Amérique du[…]

16/07/2018 | Gaz industrielsChimie
Oxea va se muscler en NPG en Allemagne

Oxea va se muscler en NPG en Allemagne

Covestro innove à Tarragone

Covestro innove à Tarragone

Chandra Asri se renforce encore en Indonésie

Chandra Asri se renforce encore en Indonésie

Plus d'articles