Nous suivre Info chimie

Yara prend la main sur ses projets australiens

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Une année record pour Yara

Le groupe norvégien a publié des chiffres records pour son bilan 2011. Son chiffre d'affaires a augmenté de 23 %, à 80,4 milliards de couronnes norvégiennes (NOK, 10,5 Mrds €), son résultat opérationnel de 18,6 %, à 18,2 Mrds NOK et son bénéfice net de 39 %, à 12,1 Mrds NOK. Yara a expliqué avoir notamment bénéficié de la demande mais aussi de la forte hausse des prix dans le domaine des engrais.

La société australienne Burrup Holdings Limited est passée sous le contrôle du groupe norvégien. Autrefois détenteur de 35 % du capital de cette coentreprise avec des investisseurs indiens, dont le groupe Oswald, Yara a acquis 16 % de parts supplémentaires dans le cadre d'une transaction de 143 millions de dollars (108 M€). Passant ainsi à 51 % du capital de Burrup. En parallèle, Apache Energy, filiale du groupe pétrolier texan Apache Corporation, a acquis les 49 % restants pour un montant de 439 M$. Depuis 2006, Apache Energy est le fournisseur de gaz naturel de l'usine d'ammoniac de Burrup Fertilisers, filiale détenue à 100 % par Burrup Holdings, basée dans la péninsule de Burrup en Australie occidentale, près de la région minière de Pilbara. Usine dont les capacités nominales s'élèvent à 850 000 tonnes par an. En conséquence de ce changement d'actionnariat, Burrup Holdings a été renommée Yara Pilbara Holdings, et Burrup Fertilisers est devenue Yara Pilbara Fertilisers. Cette redistribution des cartes va également permettre au groupe norvégien de mieux contrôler son projet d'une unité de nitrate d'ammonium technique (TAN), adjacente à son usine d'ammoniac, et gérée par la filiale Burrup Nitrates, détenue aujourd'hui à 50 % par Yara Pilbara Holdings et par Yara Australia. Ce qui implique Apache à hauteur d'environ 25 % du capital de Burrup Nitrates. Yara sera en revanche l'unique distributeur des produits de la future unité de TAN, qui servira avant tout le marché des explosifs, dont les capacités devraient atteindre 330 000 t/an. L'investissement prévu pour cette unité est d'environ 700 M$ selon les chiffres que Yara avaient dévoilés lors de la confirmation du projet au printemps 2011 (CPH n°544).

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles